Les élections législatives de mars 2021 ne se dérouleront pas sans Michel Gbagbo. Le fils de l’ancien président Laurent Gbagbo est candidat dans la circonscription de Yopougon, une commune d’Abidjan, la capitale économique ivoirienne. Cependant, Gilbert Kafana Koné, le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), lui réserve une belle surprise.

Michel Gbagbo ou la revanche du FPI à Yopougon

Le Front populaire ivoirien (FPI) a perdu le pouvoir le 11 avril 2011 après 11 ans de présence au palais présidentiel. Le régime de Laurent Gbagbo s’est écroulé et plusieurs de ses dignitaires ont été arrêtés ou ont emprunté le chemin de l’exil.

Le leader des frontières et son épouse, l’ex-première dame Simone Gbagbo, ont été arrêtés par les forces loyales à Alassane Ouattara. Leur interpellation a mis fin à une crise postélectorale qui a causé la mort de 3 000 personnes, selon le bilan officiel.

Laurent Gbagbo et son fidèle partisan Charles Blé Goudé ont été transférés à La Haye. Jugés par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes contre l’humanité, les deux personnalités politiques ont bénéficié de l’acquittement le 15 janvier 2019.

Si Gbagbo et Blé Goudé sont en liberté sous conditions, le parti à la rose continue de chercher ses marques sur la scène politique.

Après avoir boycotté l’élection présidentielle de 2020, le FPI décide de participer aux élections législatives. Michel Gbagbo a été désigné pour représenter l’opposition dans la commune de Yopougon.

En meeting dans le département de Zuénoula (centre-ouest de la Côte d’Ivoire), le lundi 1er février 2021, Michel Gbagbo, a tancé le camp du président ivoirien Alassane Ouattara.

« Nous allons aux législatives pour sauver la Côte d’Ivoire d’Alassane Ouattara », s’est exprimé l’enseignant de psychologie à la faculté de criminologie de l’université de Cocody.

Cependant, Gilbert Kafana Koné, cadre du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), se dresse sur la route du secrétaire général adjoint du FPI.

Législatives : Gilbert Kafana veut clore le débat à Yopougon

Gilbert Kafana Koné, l’actuel député-maire de Yopougon, n’entend pas laisser « sa » commune aux mains du Front populaire ivoirien. Au cours d’un échange avec les populations de la plus grande commune de Côte d’Ivoire, l’ex-ministre de l’Emploi a défié le parti fondé par Laurent Gbagbo.

« Notre ambition est de clore ici un débat à Yopougon, nous devons le faire et nous allons le faire. La seule chose que je vous demande est de mener une campagne sérieuse, civilisée, n’écoutez pas ce que disent les autres », a lancé le candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix dans un message clairement envoyé à Michel Gbagbo.

Par ailleurs, il faut noter qu’Alassane Ouattara a procédé à l’investiture des 254 candidats de son parti politique. C’était le mardi 16 février 2021 lors d’une cérémonie à Abidjan.

« Je voudrais vous féliciter d’avoir été retenus, parmi tant de femmes et d’hommes de qualité, pour défendre les couleurs du RHDP, le seul parti à avoir présenté des candidatures dans les 255 circonscriptions. Je sais que vous avez pris la mesure du défi qui nous attend. Vous devez dorénavant rassembler autour de vous, toutes les forces vives de notre parti et bien au-delà, pour remporter les élections dans vos circonscriptions respectives », a laissé entendre le président de la République.