Côte d’Ivoire : Décès de Irié Lou Colette, baronne du vivrier Ivoirien

Décès de Irié Lou Colette, la patronne du vivrier ivoirien
Par Patrice Dama
Publié le 06 mars 2021 à 01:57 | mis à jour le 06 mars 2021 à 02:07

Avec le décès de Mme Irié Lou Colette, la Côte d’Ivoire perd une de ses plus grandes entrepreneuses. Cette dame, visage du vivrier Ivoirien, est décédée à l’âge de 65 ans ce vendredi 5 mars 2021.

Mme Irié Lou Colette, la grande dame du vivrier Ivoirien s’est éteinte

Mme Irié Lou Colette est une entrepreneuse ivoirienne bien connue dans toute la Côte d’Ivoire. Cette dame a bâti sa richesse dans le vivrier Ivoirien. Elle avait la particularité de n’avoir fait aucune étude. Elle n’est simplement pas allée à l’école à cause de l’extrême pauvreté de ses parents qu’elle aidait déjà dans le travail à son plus jeune âge. Elle deviendra plus tard une commerçante de fruits et légumes de renommée nationale.

C’est Irié Lou Colette, pour défendre la cause des personnes du même métier qu’elle, qui a créé la Fédération Nationale des Coopératives de Vivriers en Côte d’Ivoire (FENASCOVICI). Elle était la présidente de cette coopérative fondée en 1998. C’est quelques 5000 femmes agricultrices, engagées dans la lutte contre la cherté de la vie en Côte d’Ivoire, qui mettaient sur le marché des produits vivriers de bonne qualité à faible prix. Avec son décès, c’est un gros coup dur que vient d’encaisser la filière.

De quoi Irié Lou Colette est-elle décédée ?

Cette grande dame du monde agricole ivoirien tournait beaucoup dans le pays. Elle venait de regagner Abidjan après une énième tournée à l’intérieur du pays lorsqu’elle a commencé à ressentir des douleurs au ventre. Envoyée au CHU d’Angré le vendredi 5 mars 2021, en début l’après-midi, elle se fera diagnostiquer un cancer en phase terminale. C’est avec une grande surprise que son décès sera annoncé le jour même à ses proches, complètement abasourdies par cette mauvaise nouvelle de son décès.

Les distinctions de Irié Lou Colette

Irié Lou Colette en a glané des prix et distinctions en Côte d’Ivoire. Dès 2002, sous le régime du Président Laurent Gbagbo, elle se verra décerner le Chevalier de l’Ordre National de Côte d’Ivoire. 4 ans après, c’est un Diplôme du bâtisseur de l’économie ivoirienne qui lui sera décerné par la même administration Gbagbo. Et ce n’est pas tout, en 2008, la FAO lui décerne la Médaille de Meilleure Artisane de la sécurité alimentaire du pays. Irié Lou Colette sera une nouvelle fois élevée au rang d’Officier de l’Ordre du Mérite Nationale de Côte d’Ivoire.


Deux ans après la prise du pouvoir de son époux, le Président Alassane Ouattara, la Première Dame ivoirienne lui décernera le Grand Prix Femmes Ivoire Dominique Ouattara des femmes leaders de Côte d’Ivoire en 2013. Elle est aussi récipiendaire du Prix d’Honneur de la Meilleure Dirigeante de la FENASCOVICI avant de glaner en 2015 le Chevalier dans l’Ordre du Mérite Agricole de Côte d’Ivoire. Le Président ivoirien lui décernera aussi en 2016 le Prix d’Excellence de la Meilleure Entreprise de commerce intérieur en Côte d’Ivoire.

Feu Mme Irié Lou Colette était donc bien plus qu’une femme d’affaires, elle était un soutien important à l’économie agricole en Côte d’Ivoire. Elle était connue pour sa grande générosité, sa disponibilité à encourager les femmes ivoiriennes à entreprendre pour s'autosuffire financièrement. Sous son impulsion, la FENASCOVICI a tissé des partenariats avec Union européenne et la BAD (Banque Africaine de Développement). C'est donc une fierté nationale qui vient de quitter les ivoiriens de façon aussi brutale.






Articles les plus lus