L’élection du nouveau Président de l’Assemblée nationale ivoirienne a eu lieu, ce mardi 30 mars. Et c’est Amadou Soumahoro, le président sortant, qui l’emporte. Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani s’est réjoui de cette réélection de Tchomba.

Adjoumani, porte-parole du RHDP, jubile à la réélection d’Amadou Soumahoro

La bataille était certes rude dans l’hémicycle, ce mardi, à la séance inaugurale de la 2e législature de la 3e Republique. Et pour cause, le Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) livrait un combat épique avec l’opposition ivoirienne en vue du contrôle de l’Assemblee nationale. Le Chef d’État Alassane Ouattara, avait pour ce faire convoqué, lundi, les députés issus de son parti, et leur avait donné des consignes pour le vote du Président de l’Assemblee nationale.

Au terme de leurs conciliabules, Amadou Soumahoro a été désigné par son parti comme candidat à la Présidence du Parlement. Les velléités de candidature qui s’étaient élevées ont dû se taire. Même Mariam Traoré, la bouillante députée de Tengrela a fini par se retirer pour laisser champ libre au successeur de Guillaume Soro, ancien Président de l’Assemblée nationale, démissionnaire.

Du côté de l’opposition, Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) et ses compagnons opposants avaient misé sur N’Zi N’Da Éliane, Députée de Bocanda, pour briguer la Présidence de la Chambre basse du Parlement ivoirien. Aussi, Tchomba a-t-il plié cette élection des représentants du peuple ivoirien dès le premier tour.

Victoire certes prévisible eu égard à la majorité parlementaire dont dispose le parti unifié au sein de l’Hémicycle, mais qui n’a pas manqué de créer de l’enthousiasme auprès des dignitaires et autres militants du parti présidentiel.

Kobénan Kouassi Adjoumani, ministre de l’Agriculture et du Développement rural du dernier gouvernement du défunt Premier ministre Hamed Bakayoko, n’a pas manqué d’adresser ses vives félicitations au candidat de son parti.

Dans un tweet, le porte-parole du RHDP a réagi: « Félicitations au PAN Amadou Soumahoro, pour sa brillante élection à la tête de la première chambre de notre parlement : l’Assemblée nationale, dès le premier tour avec 158 voix sur 247, soit 63,97%. »

Cette joie est d’autant plus opportune que le Président Alassane Ouattara, après sa réélection pour un troisième mandat en octobre 2020, lors de la dernière élection présidentielle, dispose, en plus de l’exécutif, du pouvoir législatif pour la mise en oeuvre du programme de gouvernement pour lequel il a été quasiment plébiscité, le 31 octobre 2020.

Après la nomination du nouveau Premier ministre ivoirien, en la personne de Patrick Achi, et l’élection du Président de l’Assemblée nationale, Amadou Soumahoro, l’autre actualité qui alimente les causeries à Abidjan, capitale économique ivoirienne, ainsi que les autres villes de l’intérieur et même sur la toile, c’est bien la formation du nouveau Gouvernement de Côte d’Ivoire.

À ce propos, les tractations vont bon train au sein de la classe politique ivoirienne pour la formation d’une équipe qui obéisse à la volonté d’un renouvellement générationnel exprimé par le chef d’État. Du côté de La Haye, la Cour pénale internationale (CPI) tiendra une audience décisive, ce mercredi 31 mars, dans l’affaire Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

À la suite de l’appel interjeté par la procureur Fatou Bensouda, la Chambre d’appel se prononcera sur la décision d’acquittement des deux acteurs de la scène politique ivoirienne. Le verdict de la cour est par ailleurs attendu en vue de booster la réconciliation nationale.