Sénégal : Traque de bien mal acquis, le PDS de Wade riposte

Abdoulaye Wade, contre-attaque dans l'affaire des biens mal acquis

Le Parti démocratique sénégalais (PDS), parti de l'ancien Président Abdoulaye Wadea décidé de riposter face aux différentes allégations du Gouvernement concernant le montant des sommes recouvrées dans la lutte contre les biens mal acquis. Le comité a décidé de porter l’affaire devant la justice.

Le Parti de Abdoulaye Wade veut porter plainte pour « faux et usage de faux »

C’est l’ancien ministre Aminata Touré qui a ouvert la boite de pandore en annonçant le 21 décembre 2017 que la traque des biens supposés mal acquis avait permis de recouvrer plus de 200 milliards. Cette annonce a défrayé la chronique au Sénégal et provoqué diverses interprétations.

Pour mettre fin à cette polémique, le Gouvernement sénégalais, à travers le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, a publié un communiqué précisant que la ministre devra revoir ses montants à la baisse, car pour le moment, la traque n’a permis de recouvrer que 152 milliards.

Pour le Parti démocratique sénégalais (PDS) d’ Abdoulaye Waye, cette nouvelle sortie du Gouvernement sur le montant exact des sommes recouvrées n’est rien d’autre qu’un « nouveau mensonge d’État, une manipulation orchestrée par Macky Sall pour se maintenir au pouvoir ». « L’État du Sénégal n’a jamais récupéré 150 milliards de F.CFA, encore moins 200 milliards de francs CFA au titre de la prétendue traque des biens mal acquis », a déclaré Oumar Sarr, coordonnateur du PDS.

Pour mieux organiser la contestation, le Comité directeur du PDS s’est réuni ce mercredi 3 janvier à la permanence Oumar Lamine Badji. Les dirigeants du parti ont décidé de lancer la contre-offensive en portant l’affaire devant les tribunaux. « Le PDS a demandé au secrétaire national du parti, Me Abdoulaye Wade, de se constituer et de demander à un pool d’avocats de porter plainte contre le Premier ministre pour faux et usage de faux en cette matière », a déclaré Babacar Gaye, le porte-parole du parti.

Cette réaction met à mal la communication du gouvernement dans la lutte contre le détournement des deniers publics.

Droit de grève, la Cour constitutionnelle casse la loi

Droit de grève, la Cour constitutionnelle casse la loi

19:15

Au Bénin, la Cour constitutionnelle a cassé la loi qui retire le droit de grève aux personnels […]

19:01
Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Boko Haram, la secte islamiste nigériane a perpétrée mercredi 17 janvier une attaque terroriste […]

18:29
Lida Kouassi refuse une éventuelle grâce présidentielle

Lida Kouassi refuse une éventuelle grâce présidentielle

La Cour d’assises d’Abidjan a prononcé une peine de 15 ans de prison contre Lida Kouassi et ses […]

17:03
Tuerie de Casamance, 16 suspects déférés

Tuerie de Casamance, 16 suspects déférés

Dans le cadre de l’enquête sur les 14 bûcherons tués en Casamance, la gendarmerie […]

15:37
Issiaka Ouattara alias Wattao impliqué

Issiaka Ouattara alias Wattao impliqué

Issiaka Ouattara, ancien leader de la rébellion armée qui a aidé à l'avènement d' Alassane […]

+