Sénégal : Macky Sall tend à nouveau la main au Mfdc

le Président du Sénégal Macky Sall

Dans son discours de Nouvel An, le Président Macky Sall a invité à nouveau le Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC), la rébellion opérant dans la partie sud du Sénégal, au dialogue en vue de consolider la paix dans cette région.

Macky Sall souhaite « une paix sans vainqueurs ni vaincus » en Casamance

Né dans les années 1980, le conflit en Casamance constitue l'un des épisodes les plus marquants de l'histoire du Sénégal. Ce conflit armé opposant l'État sénégalais au MFDC, un mouvement séparatiste qui revendique l'indépendance de la région casamançaise, a causé la mort de plusieurs centaines de personnes et des milliers de réfugiés.

Mais après la signature du cessez-le-feu en 2005, le conflit a grandement baissé d'intensité. Une situation qui a par ailleurs favorisé le retour des réfugiés et la relance des activités économiques d’une région jadis considérée comme « le grenier du Sénégal ». Le processus de paix en Casamance, entamé par le Président Macky Sall depuis son accession au pouvoir en 2012, est en bonne voie cependant. Il reste cependant très fragile avec des conflits larvés sur fond de guerre indépendantiste.

C’est la raison pour laquelle, le Chef de l'État, lors de sa présentation de vœux pour 2018 au peuple sénégalais, est revenu sur la situation et a lancé, à nouveau un appel solennel à tous ses compatriotes du MFDC pour la consolidation de la paix. Le Président a également souligné la nécessité de préserver la paix dans cette région située au sud du pays, « pour que les mesures d’accompagnement déjà initiées par le gouvernement soient confortées et produisent leur plein effet ».

« Faisons le pas décisif vers la paix définitive, une paix sans vainqueur ni vaincu », a-t-il ajouté. C’est en ces termes que le Chef de l'État sénégalais a exhorté les indépendantistes à regarder dans la même direction pour une « meilleure prise en charge des besoins de développement, dans l’équité territoriale et la justice sociale ».

Droit de grève, la Cour constitutionnelle casse la loi

Droit de grève, la Cour constitutionnelle casse la loi

19:15

Au Bénin, la Cour constitutionnelle a cassé la loi qui retire le droit de grève aux personnels […]

19:01
Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Boko Haram, la secte islamiste nigériane a perpétrée mercredi 17 janvier une attaque terroriste […]

18:29
Lida Kouassi refuse une éventuelle grâce présidentielle

Lida Kouassi refuse une éventuelle grâce présidentielle

La Cour d’assises d’Abidjan a prononcé une peine de 15 ans de prison contre Lida Kouassi et ses […]

17:03
Tuerie de Casamance, 16 suspects déférés

Tuerie de Casamance, 16 suspects déférés

Dans le cadre de l’enquête sur les 14 bûcherons tués en Casamance, la gendarmerie […]

15:37
Issiaka Ouattara alias Wattao impliqué

Issiaka Ouattara alias Wattao impliqué

Issiaka Ouattara, ancien leader de la rébellion armée qui a aidé à l'avènement d' Alassane […]

+