Côte d’Ivoire : En 2017, 230 militaires et gendarmes ont été radiés des FACI, selon Sékou Touré

le général Sékou Touré

Hier jeudi 04 janvier, le chef d’Etat major des Forces armées de Côte d’Ivoire (FACI), le général Sékou Touré a annoncé, lors de la présentation des vœux au président Alassane Ouattara, qu’en 2017, 230 militaires et gendarmes ont été radiés pour indiscipline.

Sékou Touré annonce la radiation de 230 soldats des FACI

Le général Sékou Touré, chef d’Etat major de l’armée ivoirienne, qui s’exprimait hier jeudi, lors de la présentation des vœux au président de la Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, a fait savoir qu’au cours de l’année 2017, ce sont 230 militaires et gendarmes qui ont été radiés des Forces armées de Côte d’Ivoire pour faute contre l’honneur, désertion et indiscipline.

Revenant sur le feuilleton des mutineries, le général Touré, tout en les déplorant, a indiqué qu’elles ont eu de graves conséquences économiques et sociales sur le pays, avant de faire la promesse de redorer le blason terni de l’armée qui selon lui, doit cesser d’être un problème.

Par ailleurs, tout en profitant de l’occasion le Sékou Touré a présenté de manière solennelle les excuses de toute l’armée au chef suprême des armées et à toute la Nation entière pour les différentes mutineries qui ont secoué la Côte d’Ivoire en 2017. Il a également promis au président Ouattara que l’armée remplira son devoir en 2018, et d’indiquer que le processus de restauration de la discipline est en marche et devrait atteindre ses objectifs.

Pour sa part, le ministre de la Défense Hamed Bakayoko a révélé qu’en 2018 il n’y aura pas de mutinerie. Selon lui, quelles que soient les préoccupations les soldats devraient remonter cela à leur hiérarchie. Car il ne tolérera plus d’indiscipline. Il a également indiqué avoir pris le pouls des réalités des soldats et « a commencé un certain nombre de programmes pour améliorer leurs conditions de vie et donner une taille normale à l’armée ».