Gabon: Affaire Pascal Oyougou, Jean Ping interdit de quitter le pays

Jean Ping, ancien président de la commission de l’Union africaine (UA)

La Justice gabonaise vient de convoquer Jean Ping dans le cadre de l’enquête sur Pascal Oyougou. Le leader de l’opposition qui s’apprêtait à rejoindre la France est interdit de sortie du territoire et prié de rester à la disposition du tribunal jusqu’à nouvel ordre.

Jean Ping devra s’expliquer devant les juges

Jean Ping, ancien président de la commission de l’Union africaine (UA), a reçu ce vendredi 12 janvier une convocation de Justice qui le prive de sortie du pays. Le chef de file de l’opposition est en effet tenu de se présenter devant le tribunal de première instance de Libreville le 17 janvier prochain pour s’expliquer dans le cadre de l’affaire qui oppose le Ministère public à Pascal Oyougou.

Il faut rappeler que Pascal Oyougou, secrétaire général adjoint du Rassemblement héritage et modernité (RHM) a été arrêté le 8 septembre dernier par les agents de la Direction générale de la recherche (Gendarmerie nationale). Il est accusé de «délit d’attroupement non armé ayant troublé la tranquillité publique, complot contre l’autorité de l’État, instigation aux actes ou manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique et à provoquer des troubles ou manifestations contre l’autorité de l’État». Il risque au minimum dix ans de prison ferme.

Lors de sa comparution, le secrétaire général adjoint RHM, aurait « abondamment cité » l’ancien candidat à la présidentielle d’août 2016. Cette convocation adressée à Jean Ping a donc pour objectif, de lever le flou sur cette affaire.

Toutefois, l'opposition dénonce une « manoeuvre politique » visant à empêcher Jean Ping à continuer sa tournée auprès des instances internationales pour revendiquer sa victoire aux élections présidentielles de 2016. Se considérant toujours comme le président élu du Gabon, il a appelé le chef de l’État Ali Bongo, lors de son discours de fin d’année, à faire preuve d’humilité et à quitter le pouvoir avant qu’il ne soit trop tard.

Droit de grève, la Cour constitutionnelle casse la loi

Droit de grève, la Cour constitutionnelle casse la loi

19:15

Au Bénin, la Cour constitutionnelle a cassé la loi qui retire le droit de grève aux personnels […]

19:01
Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Boko Haram, la secte islamiste nigériane a perpétrée mercredi 17 janvier une attaque terroriste […]

18:29
Lida Kouassi refuse une éventuelle grâce présidentielle

Lida Kouassi refuse une éventuelle grâce présidentielle

La Cour d’assises d’Abidjan a prononcé une peine de 15 ans de prison contre Lida Kouassi et ses […]

17:03
Tuerie de Casamance, 16 suspects déférés

Tuerie de Casamance, 16 suspects déférés

Dans le cadre de l’enquête sur les 14 bûcherons tués en Casamance, la gendarmerie […]

15:37
Issiaka Ouattara alias Wattao impliqué

Issiaka Ouattara alias Wattao impliqué

Issiaka Ouattara, ancien leader de la rébellion armée qui a aidé à l'avènement d' Alassane […]

+