Maroc: La formation des pilotes reprend après 07 ans d’interruption

Maroc: La formation des pilotes reprend après 07 ans d’interruption

Une très bonne nouvelle au Maroc pour les jeunes qui désirent embrasser une carrière de pilote de ligne. Après 7 années d’interruption, la formation des pilotes de ligne reprend enfin dans le Royaume chérifien. Les Commandants de Bord et Officiers Pilotes de Ligne membres de l’AMPL (Association Marocaine des Pilotes de Ligne) ont félicité cette décision dans un communiqué publié le mercredi 30 Mai dernier.

Royal Air Maroc rouvre son école de pilotes de Ligne

« La réouverture de l’Ecole Nationale des Pilotes de Ligne, fruit d’une longue négociation entre l’AMPL et les différents acteurs du transport aérien, notamment la Compagnie Nationale (Royal Air Maroc, ndlr) est une véritable victoire de la méritocratie », s’est réjoui l’AMPL.

L’Ecole Nationale des Pilotes de Ligne, filiale à 100 % de Royal Air Maroc avait fermé ses portes en 2011 au motif « d’un plan de rationalisation interne ». Des plans de sauvetage notamment le rattachement à l’Académie internationale Mohammed VI de l’aviation civile s’étaient heurtés à des d’incompatibilités juridiques.

Pour l’AMPL, « à terme, la réouverture de l’École comblera le sous-effectif en pilotes et diminuera les cadences de travail effrénées subies ces dernières années ».

L’accès à cette filière est ouvert aux lauréats du Concours National Commun et aux Ingénieurs d’Etat. L’AMPL, qui est un acteur majeur dans le paysage aéronautique marocain, « encourage les élèves les plus méritants à embrasser cette prestigieuse et prometteuse carrière qui s’offre à eux ».

Afin de perpétuer la notoriété du pilote marocain et rendre ce métier accessible à tous, l’AMPL qui compte près de 500 pilotes, s’engage à poursuivre un « lobbying actif pour que les frais de formation soient revus à la baisse et que l’embauche soit systématique à l’obtention du diplôme ».

Rappelons que depuis la fermeture de la formation, la RAM avait mis sur pied de nouvelles mesures et conditions pour le recrutement de ses pilotes. Les candidats marocains au recrutement devaient être issus de 03 écoles de formation, à savoir l’Ecole nationale d’aviation civile (ENAC) de Toulouse, l’Ecole supérieure des métiers artistiques (ESMA-Aviation Academy), de Montpellier, et l’Oxford Air Training School (Oxford, Royaume Uni).