La Cour constitutionnelle confirme un 2è tour entre IBK et Soumaila

Le présdent sortant IBK

Manassa Dagnoko, la présidente de la Cour constitutionnelle malienne, a confirmé mercredi les résultats du premier tour de la présidentielle malienne qui ont donné favori l’actuel président Ibrahim Boubakar Kéita dit IBK et son principal opposant, Soumaila Cissé et ordonné un second tour dimanche.

Le présient sortant IBK et Soumaila Cissé pour le dernier round ce dimanche

Plus de huit millions de Maliens étaient appelés dimanche à élire leur futur président parmi 24 candidats.

"Considérant qu’aucun candidat n’a obtenu la majorité des voix au 1er tour, les candidats Ibrahim Boubakar Kéita (41,70%) et Soumaila Cissé (17,78%) sont les deux autorisés à aller au second tour", a expliqué Mme Dagnoko, ordonnant la tenue du vote "le dimanche 12 août 2018".

Réunis au sein d’un collectif, 18 candidats de l’opposition dont M. Cissé, ont dénoncé pour leur part des irrégularités, lors du scrutin et réclamé un "recomptage contradictoire des voix".

La Cour constitutionnelle "rejette les réclamations posées après le 3 août 2018", a indiqué sa présidente, précisant qu’elles ont été reçues, après le délai de rigueur", qualifiant de "mal fondées" celles qui ont été soumises après.

Manassa Dagnoko a également fait savoir que les quatre candidats Ibrahim Boubacar Keita, (41,70%), Soumaïla Cissé (17,78%), Aliou Diallo (8,03%), et Cheick Mohamed Abdoulaye Souad dit Modibo Diarra (7,39%), ayant obtenu plus de 7% des suffrages au 1er tour se verrons rembourser à 50% leur caution de candidature fixée à 25 millions FCFA.