Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara, premier président africain à Pékin

Alassane Ouattara et Xi Jinping, un partenariat naissant
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 03 septembre 2018 à 11:14 | mis à jour le 03 septembre 2018 à 11:14

Alassane Ouattara est le premier chef d'Etat à fouler le sol chinois, c'était le 28 août dernier en compagnie de son épouse Dominique Ouattara. Le président ivoirien effectue d'ailleurs une visite d'Etat en Chine.

Alassane Ouattara, les indices d'un rapprochement étroit avec la Chine

Le récent rapport de l'Union européenne (UE) n'a pas été du tout tendre pour le régime d'Alassane Ouattara. Aussi, après avoir soulevé une vive protestation contre ce rapport, le chef d'Etat ivoirien entend s'offrir de nouveaux partenaires dans l'optique de conduire la Côte d'Ivoire vers l'émergence à l'horizon 2020 tel qu'il l'avait promis avant son accession au pouvoir.

En effet, à la faveur du 7e Forum sur la coopération sino-africaine (FOCAC), le président Ouattara s'est envolé pour Pékin à la tête d'une forte délégation. Arrivé dès le 28 août dans la capitale chinoise avant toutes les autres délégations africaines, le président ivoirien a eu un entretien avec son homologue Xi Jinping. Au cours de ces échanges, cinq accords de coopération ont été signés entre la Côte d'Ivoire et la Chine. Les deux présidents ont par ailleurs affiché leurs volontés de renforcer la coopération sino-ivoirienne.

Avant la tenue du Sommet Chine-Afrique, les 3 et 4 septembre, Alassane Ouattara a rencontré plusieurs officiels chinois, dont le Premier ministre Li Keqiang, ainsi que de nombreux investisseurs et chefs d'entreprises en vue de nouer des partenariats solides.

Amoureux du modèle de développement de la Chine autour de l'Initiative "Une Ceinture et une Route", le premier citoyen ivoirien a avoué s'en inspirer pour conduire les destinées de son pays. Il a par ailleurs effectué des visites touristiques, notamment à la Grande muraille de Chine et le dépôt d'une gerbe au Monument aux Héros du Peuple de la place Tian'anmen à Pékin. Ce monument érigé en la mémoire des martyrs qui ont donné leur vie pour la lutte révolutionnaire du peuple chinois lors des 19e et 20e siècles.


Notons que l'éloignement d'Alassane Ouattara d'avec l'Union européenne et son rapprochement avec Xi Jinping dénote d'une réorientation de la coopération économico-diplomatique du gouvernement ivoirien vers l'Empire du Milieu.