Guinée : Le gouvernement interdit une manifestation de la majorité présidentielle


Des manifestations interdites en Guinée

Le ministre de l'Administration du territoire et de la Décentralisation de la Guinée, le général Bouréma Condé, a interdit lundi une manifestation pacifique de la majorité présidentielle prévue pour le lendemain à Conakry. Ce communiqué est passé sur les chaînes de la télévision nationale.

Des manifestations interdites en Guinée

Cette manifestation visait à apporter un soutien au président de la République Alpha Condé tout en faisant l'apologie de ses actions à la tête de l'Etat depuis son accession à la agistrature suprême en 2009.

Après les partis de l'opposition qui ont organisé une série de manifestations et de marches pacifiques pour dénoncer la gouvernance politique et économique en Guinée, les partis membres de la majorité présidentielle groupés autour du Rassemblement du peuple de Guinée (RPG Arc-en-ciel au pouvoir) ont décidé de prendre le contre-pied de l'opposition et soutenir toutes les actions du chef de l'Etat.

Selon le ministre, la demande de manifester de la majorité ne répond pas aux critères légaux, car il n'y a pas de responsable en cas de débordement de la manifestation projetée.

"Une marche non encadrée, une marche dont les responsables ne sont pas connus pour répondre devant la loi en cas de dérapage, est une marche qui se heurtera toujours à l'autorité de la loi", a déclaré le général Condé.

Compte tenu du climat d'instabilité sociale qui prévaut actuellement dans le pays avec les multiples crises politiques et sociales, le gouvernement guinéen a jugé nécessaire de suspendre toute demande de manifestation des acteurs politiques de l'opposition, de la majorité présidentielle et de la société civile.

Pour éviter des troubles, le gouvernement compte prendre toutes les dispositions sécuritaires nécessaires afin de faciliter la mobilité des personnes et le déroulement des activités économiques et commerciales dans les différentes communes urbaines de Conakry.