Régions anglophones du Cameroun: Plus de 430.000 déplacés dénombrés

De nombreux déplacés dans les régions anglophones du Cameroun

Plus de 430.000 personnes ont fui les violences dans les régions anglophones du Cameroun, en proie depuis plus d’un an à une crise, selon le Conseil norvégien pour les réfugiés

Crise dans les régions anglophones du Cameroun, des camerounais réfugiés en brousse

"Le nombre de personnes déplacées à la suite de la crise dans les régions anglophones du Cameroun a atteint plus de 430 000 personnes au cours des derniers mois", indique le NRC, précisant que "plusieurs se cachent dans la brousse sans soutien."

Depuis fin 2016, le Nord-ouest et le Sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun, traversent une crise sociopolitique. Débutée par des revendications corporatistes des avocats anglophones et des enseignants, pour protester contre certaines discriminations", elle s’est muée en conflit armé.

Les combats entre les forces de défense et de sécurité camerounaises et différents groupes séparatistes armés qui procèdent à des enlèvements et incendient régulièrement des bâtiments publics sont devenus quasi-quotidiens.

"Nous sommes profondément préoccupés par le conflit en cours et par le nombre croissant de personnes déplacées", a déclaré le directeur pays du NRC, David Manan, invitant les parties au conflit à veiller à ce que les civils soient protégés et puissent accéder en toute sécurité à une assistance vitale."

Selon Amnesty, le conflit a occasionné la mort de plus de 160 forces de sécurité, près de 400 civils et contraint plus de 200.000 personnes à fuir de chez elles.