RDC : Félix Tshisekedi, président envers et contre tous ?

Félix Tshisekedi proclamé officiellement Président de la RDC
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 21 janvier 2019 à 11:07 | mis à jour le 21 janvier 2019 à 11:10

La Cour constitutionnelle a officiellement proclamé Félix Tshisekedi président de la République démocratique du Congo. Martin Fayulu, candidat de la coalition de l'opposition, réfute ces résultats et continue de réclamer sa victoire.

Félix Tshisekedi officiellement président, Martin Fayulu se braque

L'Union africaine avait appelé la Cour constitutionnelle congolaise à suspendre la proclamation des résultats officiels de la présidentielle du 30 décembre 2018. Mais les autorités congolaises, refusant de recevoir des injonctions de l'extérieur, ont devancé la mission de l'UA et proclamé Félix Tshisekedi officiellement élu, conformément aux résultats de la CENI. Paul Kagamé, président en exercice de l'UA, a donc reporté sine die la mission prévue ce lundi 21 janvier.

De son côté, Martin Fayulu continue de revendiquer sa victoire à la présidentielle congolaise. Pour le candidat de la coalition Lamuka, les résultats proclamés par la CENI ne correspondent en rien à la vérité des urnes.

« Par cet arrêt, la Cour constitutionnelle vient, une fois de plus, de confirmer qu’à l’instar de la Ceni, elle est au service d’un individu et d’un régime dictatorial qui ne respecte ni les lois de la république ni les règles les plus élémentaires de la démocratie et de la morale », a-t-il déclaré, avant d'indiquer qu'il est « le seul président légitime » de la RDC.

En dépit des appels à la communauté internationale de ne pas reconnaitre le président Tshisekedi, certains Chefs d'Etat, notamment le Kenyan Uhuru Kenyatta, le Sud-africain Cyril Ramaphosa, le Tanzanien John Pombe Magufuli, le Burundais Pierre Nkurunziza, ainsi que la SADC ont félicité le successeur légitime de Joseph Kabila.



Les commentaires
Prochainement disponible...