RDC : Présidentielle, Martin Fayulu se proclame vainqueur à 61% des voix

Martin Fayulu revendique sa victoire à la présidentielle
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 11 janvier 2019 à 16:40 | mis à jour le 14 janvier 2019 à 09:15

Martin Fayulu continue de contester la victoire de Félix Tshisekedi à l'élection présidentielle du 30 décembre dernier. Le candidat de la coalition Lamuka de l'opposition indique d'ailleurs qu'il a remporté le scrutin à plus de 60%.

Martin Fayulu revendique la victoire à la présidentielle

S'aventure-t-on vers un scénario à l'ivoirienne, où Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo s'étaient concomitamment proclamés vainqueurs de la présidentielle de 2010 en Côte d'Ivoire ? Même si tel n'est pour l'instant pas le cas, il n'en demeure pas moins que certains points identiques sont d'ores et déjà observés en République démocratique du Congo. En effet, Etienne Tshisekedi a été proclamé vainqueur à 38,6% des voix par la CENI. Ces résultats sont pourtant contestés par Martin Fayulu, arrivé en deuxième position 34,8%.

Cependant, le camp Fayulu conteste vigoureusement ces résultats, estimant avoir été spolié de sa victoire. Le candidat de la coalition de l'opposition, soutenu dans sa prétention par la puissante église catholique congolaise et la communauté internationale (Belgique, France et autres), revendique sa victoire avec 61% des suffrages exprimés en sa faveur.

Il entend pour ce faire déposer, dès ce samedi, un recours devant la Cour constitutionnelle. Celle-ci devra se prononcer sur les résultats définitifs de cette présidentielle au plus tard le 15 janvier. Va-t-elle désavouer la CENI et proclamer Fayulu vainqueur de ce scrutin ?

En attendant la décision du juge suprême des élections, les partisans de Martin Fayulu ont manifesté pour réclamer la victoire de leur cheval. L'on enregistre une dizaine de mort dans des heurts avec les forces de l'ordre.



Articles les plus lus