Côte d'Ivoire: Alassane Ouattara - Guillaume Soro, divorce consommé!

Divorce consommé entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 30 janvier 2019 à 12:14 | mis à jour le 30 janvier 2019 à 12:35

Alassane Ouattara et Guillaume Soro ne sont plus sur la même longueur d'onde. C'est le moins que l'on puisse dire au regard des profondes divergences affichées par le président ivoirien et son ancien Premier ministre à propos du RHDP unifié.

Le fossé se creuse entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro

Lors de la présentation des vœux de la presse au chef de l'Etat, Alassane Ouattara a fait une sortie on ne peut plus surprenante. Le Président de la République a en effet annoncé la démission, dès le mois de février, de Guillaume Soro de son poste de Président de l'Assemblée nationale. Cette issue résulte de la dernière rencontre que les deux hautes personnalités ivoiriennes ont eu au domicile présidentiel à Cocody Riviera-Golf.

Au cours de ce tête-à-tête, le Chef du Parlement avait confié au Président Ouattara sa volonté de partir de la tête de l'Institution parlementaire pour se consacrer à sa famille et à ses études de Doctorat en Finance à Harvard.

Ces raisons évoquées par le PAN ne sont vraisemblablement que des alibis, d'autant plus que son départ du Perchoir ne résulte que de profondes dissensions observées ces derniers temps entre lui et certains cadres de la majorité présidentielle.

Le Vice-président du RDR chargé de la région du Tchologo évoque d'ailleurs que certains proches d'ADO, notamment le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le ministre de la Défense Hamed Bakayoko, le ministre des Affaires étrangères Marcel Amon Tanoh, ou encore le PCO du Congrès RHDP unifié Adama Bictogo, le combattent ouverte.

Accusation que les mis en cause ont formellement démenti. « Tout cela était une manœuvre pour justifier son départ. Dès le moment où Guillaume Soro ne croit pas au RHDP comme il l’a signifié au président, il était obligé de démissionner de ses fonctions de président de l’Assemblée nationale. Il restait juste à mettre la forme », a justifié l'un d'entre eux.

Quoi qu'il en soit, les escalades verbales entre pro-Ouattara et pro-Soro dénote d'un désamour, voire d'un divorce consommé entre Alassane Ouattara et Guillaume Soro. L'éventualité d'une candidature de Soro Guillaume à la Présidentielle de 2020 vient renforcer ce fossé au sommet de l'Etat.



Articles les plus lus