Guillaume Soro, chronologie d’une démission annoncée (PAPIER D’ANGLE)

Une démission de Guillaume Soro préparée depuis 2017
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 10 février 2019 à 11:55 | mis à jour le 10 février 2019 à 21:01

Dans une vidéo enregistrée vendredi et diffusée samedi simultanément sur sa page Facebook et par sa web TV, Guillaume Soro a affirmé qu’il s’était déjà “préparé à l’éventualité’’ d’une démission de la présidence de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire “depuis mai 2017’’, date marquant le début des ennuis judiciaires de son directeur de protocole Souleymane Kamaraté dit Soul To Soul, emprisonné quelques mois plus tard avant d’être libéré en août 2018.

Votre quotidien Afrique-sur7.fr propose en vingt-sept dates, la chronologie de la démission de Guillaume Soro, actée vendredi.

1-JEUDI 18 MAI 2017: Dès l’éclatement de l’affaire de la cache d’armes de Bouaké, alors en proie à une mutinerie de soldats et dans laquelle est mis en cause Soul To Soul, Guillaume Soro se dit “favorable et d’accord avec l’enquête’’ dans une vidéo publiée sur Twitter. Il ajoute avoir demandé à son “collaborateur de se mettre à la disposition des enquêteurs’’, avant de conclure par : “chacun assumera sa responsabilité’’

2-SAMEDI 17 JUIN 2017 : Conseiller du Premier ministre, Alphonse Soro, un autre proche du désormais ex-président de l’Assemblée nationale, annonce avoir été contraint par sa hiérarchie de démissionner après qu’il a publiquement pris la défense de Guillaume Soro, visé par un article du magazine Jeune Afrique

3-LUNDI 10 JUILLET 2017: le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) Henri Konan Bédié a reçoit pour la deuxième fois Guillaume Soro à sa résidence à Paris.

4-JEUDI 13 JUILLET 2017 : Sindou Meité, Secrétaire national à la bonne gouvernance, et Issiaka Fofana, directeur général de la Lonaci, sont démis de leurs postes respectifs pour leur soutien à Guillaume Soro. Le lendemain, c’est au tour de Konaté Zié, agent au conseil Café-cacao, d’être limogé.

5-VENDREDI 08 SEPTEMBRE 2017 : Guillaume Soro annonce son refus de prendre part au 3e congrès ordinaire du Rassemblement des républicains (RDR), le parti présidentiel en Côte d’Ivoire.

6-LUNDI 09 OCTOBRE 2017: Le procureur de la République ordonne l’interpellation et le placement sous mandat de dépôt de Soul to Soul, aussitôt écroué à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA).

7-VENDREDI 30 MARS 2018 : Au cours d’une réunion de la direction du RDR, à laquelle il participe, Guillaume Soro émet des réserves vis-à-vis du parti unifié RHDP. “L’actualité politique ces dernières semaines a bien montré le trouble qu’il y a sur la question du RHDP, du parti unifié. Je pense qu’il faut que nous ayons un cadre formel pour examiner cette question de façon approfondie. Parce que telles que les choses se présentent, il y a le sentiment bien réel que le RDR court, coûte que coûte, derrière le parti unifié et les autres temporisent. Or ce sont les autres qui, normalement, devraient courir derrière le RDR pour un parti unifié’’, déclare-t-il.

8-MARDI 03 AVRIL 2018 : Dans son discours, à l’ouverture de la session ordinaire de l’année 2018 de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, évoque de nouveau la création du parti unifié en exprimant encore ses réticences. “Le parti unifié, je l’espère, aura à se construire inclusivement. Car la division, assurément, fera notre faiblesse. Laissons donc le temps aplanir les différends’’.

9-DIMANCHE 17 JUIN 2018: Dans une interview accordée à Jeune Afrique, la Secrétaire générale du RDR, Kandia Camara estime que Guillaume Soro, vice-président du RDR, doit ce qu’il est au parti et à son président d’honneur, Alassane Ouattara, le chef de l’Etat.

“Personne n’a mis une arme sur la tempe de Guillaume Soro en lui disant : +Il faut que tu sois membre du RDR +. Il est là de son plein gré, et si un jour il ne veut plus y être militant, il partira’’, déclare-t-elle, avant d’ajouter : “N’oublions pas non plus que c’est en tant que militant de ce parti qu’il a été élu président de l’Assemblée nationale. Je peux le dire avec un mégaphone : ce qu’il est aujourd’hui, il le doit au président Ouattara et au RDR. Et il le sait’’.

10-SAMEDI 07 JUILLET 2018 : Soro Kognon, un jeune militant du RACI (Rassemblement pour la Côte d’Ivoire), un mouvement politique proche de Guillaume Soro, est tué à Korhogo, ville natale du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

11-LUNDI 16 JUILLET 2018 : Guillaume Soro n’est pas présent à l’assemblée générale constitutive du RHDP, officiellement pour cause de mission au Canada.

12-SAMEDI 18 AOUT 2018 : L’Union des Soroistes (UDS), un autre mouvement politique proche de Guillaume Soro, annonce qu’il le présentera “comme son candidat’’ à l’élection présidentielle de 2020.

13-JEUDI 11 OCTOBRE 2018 : “A Abobo, on n’achète pas notre dignité. Nous ne sommes pas riches mais nous sommes fiers et heureux’’, écrit Guillaume Soro, sur sa page Facebook, levant ainsi le voile sur son soutien à Tefhour Koné, challenger du ministre de la Défense Hamed Bakayoko, candidat de la majorité présidentielle aux municipales à Abobo.

14-DIMANCHE 18 NOVEMBRE 2018 : A l'occasion de son 5e conclave, le RACI, dont Guillaume Soro est le président d'honneur, l’appelle officiellement à se présenter à la présidentielle de 2020.

15-JEUDI 06 DECEMBRE 2018 : "Si vous êtes président de l'Assemblée nationale et que vous n'adhérez pas au RHDP, bien avant qu'on vous demande de partir, déposez le tablier", déclare Adama Bictogo, président du comité d’organisation du premier congrès ordinaire du RHDP, lors d’une conférence de presse.

16-LUNDI 17 DECEMBRE 2018 : Guillaume Soro arrive à Daoukro pour une rencontre avec Henri Konan Bédié, au cours de laquelle les deux hommes affichent leur bonne entente et leur proximité.

17-MARDI 01 JANVIER 2018 : Depuis son village natal, à Ferké, Guillaume Soro adresse des piques et des réponses indirectes au sujet du RHDP, devant des cadres et des chefs de communautés villageoises, invités à partager avec lui un repas de Nouvel An.

“J’ai entendu quelqu’un dire qu’il va me chasser. Il veut m’humilier ou il veut m’insulter ? Il peut me chasser, moi ? Bon, comme je le dis, les temps ont changé. Comme les temps ont changé, même tous les gringalets peuvent parler aussi’’, lance-t-il.


18-MERCREDI 02 JANVIER 2018 : “Si on me chasse (de la présidence de l’Assemblée nationale), ça fait quoi ?’’, s’interroge Guillaume Soro, ajoutant : “Si on croit qu’on va me faire un chantage avec un poste, on se trompe’’, lors de l’investiture officielle du nouveau maire élu de Ferké, Kaweli Ouattara, un proche de Soro.

19-DIMANCHE 13 JANVIER 2018 : Guillaume Soro se rend au domicile du vainqueur de l’élection municipale du Plateau, par ailleurs député (issu du PDCI) de cette commune, Jacques Ehouo, poursuivi par la justice pour “détournement’’ de fonds publics, pour lui apporter son soutien.

21-MARDI 15 JANVIER 2019 : Inculpé pour “divulgation de fausses nouvelles et incitation à la haine’’, le député de Fresco, Alain Lobognon, proche de Guillaume Soro, est placé sous mandat de dépôt et transféré à la MACA.

22-MERCREDI 16 JANVIER 2019 : Le bureau du parlement ivoirien se refuse à lever l’immunité parlementaire des députés Jacques Ehouo et Alain Lobognon, comme le souhaite le procureur de la République.

23-VENDREDI 25 JANVIER 2019 : Guillaume Soro signe une note déléguant ses pouvoirs au vice-président de l’Assemblée nationale Privat Oulla pour diriger l’institution jusqu’au “20 février en raison de (son) absence’’ du pays.

24-SAMEDI 26 JANVIER 2019 : Guillaume Soro est absent au congrès ordinaire du RHDP au stade Félix Houphouët-Boigny à Abidjan

25-LUNDI 28 JANVIER 2019 : Alassane Ouattara annonce s’être accordé avec Guillaume Soro, qui devrait démissionner en février.

26-MARDI 29 JANVIER 2019 : L’ex-ministre des Sports et député Alain Lobognon, proche de Guillaume Soro, a été condamné à un an de prison ferme et à 300 000 F CFA d’amende, mardi, au terme d’un procès lors duquel toutes les exceptions de la défense ont été rejetées.

27-VENDREDI 08 FEVRIER : Guillaume Soro annonce sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale