Laurent Gbagbo dit «non» à l’alliance PDCI et Soro contre Ouattara

Laurent Gbagbo pas allié de Henri Konan Bédié
Par Gary SLM
Publié le 04 avril 2019 à 13:21 | mis à jour le 04 avril 2019 à 13:21

Laurent Gbagbo ne compte pas s’allier au PDCI d’ Henri Konan Bédié et encore moins à Guillaume Soro pour évincer le Président Alassane Ouattara ou le RHDP du pouvoir. Contrairement à ce qu’affirmait le patron du PDCI, le Fondateur du Front Populaire Ivoirien n’a jamais souscrit à sa démarche non-idéologique de créer une plate-forme qui aura pour seul objectif d’évincer adversaire.

Laurent Gbagbo refuse l'alliance avec Bédié et Soro

Le président Henri Konan Bédié, après sa prise de distance avec le RHDP Unifié du Président Alassane Ouattara, a invité tous les partis politiques de Côte d’Ivoire à rejoindre une plate-forme à laquelle il travaille toujours dans le but de bouter hors du pouvoir l’actuel régime. Alors qu’il avait fait preuve d’un activisme incohérent pour faire périr Laurent Gbagbo à La Haye, parce que disait-il « ces nombreux crimes de sang et crimes économiques » le prédestinent à un emprisonnement certain par la Coup Pénale Internationale (CPI), l’homme a aujourd’hui retourné sa veste depuis sa frustration née du refus du RDR de désigner par accord politique un candidat du PDCI RDA pour l’alternance en 2020.

Le Président Laurent Gbagbo ne fait en tout cas pas droit à la demande de Henri Konan Bédié d’une union des forces politiques ivoiriennes pour faire partir Ouattara du pouvoir en 2020. C’est son homme de confiance, le Dr Assoa Adou, qui l’a rencontré dernièrement qui a livré sa position sur TV5. Monde.

Ce dernier a déclaré à propos de la proposition de l’alliance FPI - PDCI -Soro Guillaume contre Alassane Ouattara et le RHDP unifié : « Le PDCI, le RDR comme M. Soro Guillaume étaient tous ensemble pour faire la guerre au FPI. Aujourd’hui nous leur demandons aux trois de ramener la paix totale au pays. Et une fois que la paix sera faite, chacun va présenter son programme. »

Poursuivant, le Ministre Assoa Adou rajoute : "Si le programme d’un d’entre eux est proche de l’aspiration des ivoiriens, nous notre programme c’est le bonheur des ivoiriens, la prospérité".

Le représentant du Président Laurent Gbagbo a été interrogé sur la possibilité d’une nouvelle alliance avec le RDR qui était un parti proche du FPI en 1999. A cette question, il a répondu : « Mais le RDR a été plus que ça (proche du FPI).»

Le secrétaire général du Front Populaire Ivoirien fidèle à Laurent Gbagbo révèle « C’est Laurent Gbagbo, avec son ami Djéni Kobina, paix à son âme, qui ont écrit les statuts et les règlements intérieurs du RDR (le parti d’Alassane Ouattara). »

Laurent Gbagbo aurait posé cet acte parce qu’il considérait que dans un pays, « c’est la confrontation des idées qui fait avancer le pays ».


Même si le FPI de Laurent Gbagbo n’attend pas s’allier au adversaires d’ Alassane Ouattara, il ne semble pas écarter celle de reformer un duo avec ce parti même si clairement les deux parties sont loins d’un tel cas de figure.