Côte d'Ivoire: Bédié envoie un message à Ouattara et au RHDP

le Président Bédié est résolument tournée vers 2020
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 10 avril 2019 à 10:05 | mis à jour le 10 avril 2019 à 10:05

Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA), semble avoir définitivement ruiné tout espoir d'un hypothétique retour à la table de discussion entre lui et son ex-allié Alassane Ouattara, president du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Henri Konan Bédié et le PDCI-RDA affûtent leurs armes pour 2020

Dans le discours du président Henri Konan Bédié, prononcé ce mardi à l'occasion de la célébration du 73e anniversaire du ''vieux parti'', l'on peut clairement y décéler un message adressé à son ancien allié Alassane Ouattara et aux cadres de son Parti, qui continuent de ramer à contre-courant de la ligne directrice du Parti. "Jeunes, femmes, militants et militantes du PDCI-RDA, dites non à ceux qui veulent faire disparaître le PDCI-RDA. Le PDCI-RDA ne disparaîtra pas", a lâché le Sphynx de Daoukro.

Voilà donc qui est clair pour le président Ouattara, ainsi que plusieurs frondeurs du parti septuagénaire, militant au sein des mouvements "PDCI-Renaissance" et "Sur les traces d'Houphouët-Boigny", et qui continuaient de croire désespérement à un revirement à 360° de HKB. Il n'en est rien, puisque l'ancien président ivoirien et les cadres de son parti fidèles à la vision du PDCI-RDA de reconquerir le pouvoir d'Etat ont déjà mis le cap sur 2020.

"Il est plus que temps de mettre en avant nos atouts. Chacun de nous doit investir son temps, son énergie, son intelligence et ses moyens, dans la mesure de ses capacités, pour le parti. Ne nous laissons intimider par rien et par personne", a lancé M. Bédié. Faisant ainsi allusion aux soubresauts qu'a connus son parti depuis sa décision de sortir du cadre des accords du RHDP groupement politique, en août 2018.

Le president du PDCI-RDA a expressement, au cours de son allocution, royalement ignoré le Chef de l'Etat, son ex-allié, et tous ses ex-lieutenants opposés à la rupture d'avec l'ancien allié. Mettant ainsi en lumière, son intransigeance sur la question de la reconquête du pourvoir en 2020.


"La clarification ayant été faite (...) et la stabilité obtenue après l'endiguement de ces mouvements illégaux (PDCI-Renaissance et Sur les traces d'Houphouët Boigny), le PDCI poursuit sa marche harmonieuse vers la reconquête du pourvoir d'Etat", a signifié le président Bédié.