Côte d’Ivoire: Des pro-Gbagbo se dressent contre Simone et la CPI

Simone Gbagbo a annule l’opération « Rendez-nous notre GBAGBO

Simone Gbagbo a annoncé le jeudi 06 juin 2019 le report sine die de l’opération dénommée "Rendez-nous notre GBAGBO", initialement prévue pour le 12 juin 2019.

Simone Gbagbo annule l’opération « Rendez-nous notre GBAGBO"

Le 31 mai dernier, Simone Gbagbo annonçait, à la faveur de la célébration des 74 ans du Président Laurent Gbagbo, le lancement d’une initiative dénommée "Rendez-nous notre GBAGBO", pour le 12 juin 2019. L’engouement suscité par cette annonce auprès des jeunes, des femmes, des hommes, des mouvements de la Société civile, des partis politiques amis, des démocrates de tous bords, tant en Côte d’Ivoire qu’à l’étranger, selon elle, a confirmé deux choses : 1. La situation juridique inédite que traverse le Président Laurent GBAGBO, est difficilement supportée par les démocrates du monde entier ; 2. La place du Président Laurent GBAGBO est effectivement ici en Côte d’Ivoire, parmi les siens, et nulle part ailleurs.

Cet engouement, poursuivra Simone Gbagbo, dans un communiqué signé d’Akpa Corenti, son Directeur de Cabinet, est un signe annonciateur d’un inévitable "Raz de marée", qui induit cependant des contraintes techniques et opérationnelles auxquelles ne peuvent déroger les partenaires au projet. « Sur leur insistance, nous nous sommes donc résolue à différer le lancement de l’opération. Par conséquent, initialement prévu pour le 12 juin 2019, le lancement de l’opération "Rendez-nous notre GBAGBO" est reporté à une date ultérieure », dira-t-elle.

Fronde contre Simone Gbagbo dans la lutte pour le retour de Gbagbo en Côte d’Ivoire

CONSIDÉRANT le compte-rendu de la visite que le Ministre Moïse LIDA KOUASSI a rendu au Président Laurent GBAGBO, rendu public devant les militants et sympathisants du FPI à Paris, le 31 Mai dernier, selon lequel le Président GBAGBO dit qu’il rentrerait en Côte d’Ivoire d’ici la fin Septembre 2019 ; PRENANT ACTE du report par l’ex-Première Dame Simone EHIVET-GBAGBO de son initiative et projet « Rendez-nous notre GBAGBO » à une date ultérieure ; Je peux donc comprendre, personnellement, que la suspension des manifestations sur Bruxelles que la haute direction du FPI demande aux militants et sympathisants de ce parti, rentre dans une stratégie de victoire certaine.

Ce qui ne fera que délivrer enfin tous les compatriotes ivoiriens, les Patriotes et Résistants, notamment tous les exilés qui n’attendent que le retour en Côte d’Ivoire du Président GBAGBO et du Ministre Charles BLE GOUDE pour regagner sereinement le pays. Espérons donc qu’il n’en sera pas autrement… CELA DIT, les marches ou sit-in étant des droits individuels reconnus par la plupart des instruments universels des Droits de l’Homme, les compatriotes ivoiriens et les panafricains qui ne font pas partie du FPI

et qui continuent de douter de la bonne foi de la CPI et de la Communauté internationale, sont libres de l’exprimer comme ils le souhaitent et où ils le souhaitent ; c’est leur droit ! Pourvu que toutes ces actions permettent d’aboutir au même résultat, à savoir la libération et la réconciliation de la CÔTE D’IVOIRE, à travers la liberté totale et le retour au pays du Président GBAGBO et de BLE GOUDE.

ROME, Italie, le 7 Juin 2019


Dr BOGA Sako Gervais


Président-Fondateur de la FIDHOP et de GRADDH-AFRIQUE

Vice-président de EDS


Ecrivain-politique