Côte d'Ivoire: Malick Fadiga n'était plus PDCI, ce que le RHDP a proposé

Malick Fadiga avait déjà quitté le PDCI pour le RHDP
Par David Yala
Publié le 10 juin 2019 à 13:00 | mis à jour le 10 juin 2019 à 13:00

Malick Fadiga a accusé Henri Konan Bédié à tort d’être à la base de son départ du PDCI pour le RHDP.

Malick Fadiga avait déjà quitté le PDCI pour le RHDP

Malick Fadiga a annoncé, ce dimanche 9 Juin 2019, son départ du PDCI-RDA pour rejoindre le RHDP parti unifié du Président Alassane Ouattara. L’ancien vice-président du PDCI et délégué communal de Bouaké justifie son nouveau choix politique par le discours jugé ivoiritaire d’Henri Konan Bédié. « Bédié m'a déçu avec son récent discours identitaire. Ce n'est pas ce Houphouët nous a appris», dit-il. Mais, à la vérité, Malick Fadiga ne dit pas vrai.

Selon les informations recueillies par afrique-sur7, le départ de Malick Fadiga du PDCI pour le RHDP a été signifié par le concerné lors d’une discussion avec un proche du Président Bédié le 25 mai 2019, jour de la Nuit du destin. « Bonsoir, je t'annonce mon départ du PDCI (pour de nombreuses raisons) afin que tu avertisses le président. Que Dieu cette nuit bénie nous guide. Bonne nuit du destin. Malick Fadiga », était ainsi libellé son message. Malheureusement, son interlocuteur lui fera savoir qu’il n’était pas la personne requise pour signifier cette décision au président du PDCI.

« Bjr Malick, comme tu l'as dit ces jours sont bénis. Avec le respect que je te dois, je ne suis pas la personne indiquée pour cela car je ne suis pas ton mandant. Et je pense que si tu as du respect pour le Président, tu sais à qui t'adresser», a répondu l’interlocuteur de Malick Fadiga comme constaté par afrique-sur7. Comme on le voit, la décision de Malick Fadiga de partir du PDCI n’est pas intervenue après l’éclatement de l’affaire du discours d’Henri Konan Bédié mais bien avant.

« Bédié m'a déçu avec son récent discours identitaire. Ce n'est pas ce Houphouët nous a appris». Archi-faux ! Dans les propos à polémique du Président Bédié, le « Sphinx de Daoukro » dénonçait l'orpaillage clandestin avec son corollaire de violence en Côte d'Ivoire. Malick Fadiga avait déjà décidé de rejoindre le RHDP depuis longtemps. À en croire certaines indiscrétions dans la délégation qu'il dirigeait à Bouaké, M. Malick aurait répondu favorablement à une proposition d'un cadre du RDR lui proposant en échange de son adhésion au RHDP un poste très intéressant dans l'administration ivoirienne.

Malick Fadiga a effectivement pris le soin d'informer un proche du Président Bédié depuis la nuit du destin sur sa décision de partir du PDCI. Ce qui est déjà bon. Sauf que, confie un observateur averti à afrique-sur7, ‘’l'honnêteté intellectuelle commandait qu'on justifie sa défection par le mobile réel. Ça servirait assurément à ceux qui ont encore de l'estime pour vous mais aussi et surtout ça rassurerait votre future famille politique’’.



Les commentaires
Prochainement disponible...