Jean Jacques Kouamé: Cissé Bacongo remonte la clôture de la maison

 Cissé Bacongo - Jean Jacques Kouamé, affaire réglée
Par Mael Espoir
Publié le 20 juin 2019 à 10:25 | mis à jour le 20 juin 2019 à 10:25

Le maire de la Commune de Koumassi M. Cissé Bacongo a respecté sa parole donnée à Jean Jacques Kouamé. Il a ordonné la remontée de la clôture de la maison familiale de l’artiste touché par le vaste chantier de restauration de l'espace public illégalement occupé par des constructions des habitants.

Après la démolition de la maison de Jean Jacques Kouamé, Cissé Bakongo respecte sa parole

L’homme d’affaires ivoirien, et ex-membre de la jet set parisienne, Jean Jacques Kouamé, avait vu une partie de sa maison familiale située dans la commune de Koumassi, détruite par les bulldozers du maire de la commune, M. Cissé Bacongo. L’ancien ministre a lancé ces dernières semaines une vaste opération d’assainissement de la commune de Koumassi. Il vise à travers cette opération la libération de l’espace public illégalement occupé par certains résidents.

C'est lors d'une de ces opérations que la maison de JJK été touchée, suscitant de nombreux commentaires et certaines voies avait même assimilé cela à un règlement de compte entre le maire Cissé Baconco et l’ancien faiseur de couper-décaler.

Pour sa part, l’ex compagnon de feu Douk Saga, qui a également été l’objet de raillerie, n’a pas tenu à polémiquer sur cette affaire. Il n’a trouvé aucun inconvénient à cette action des hommes de la mairie "qui ont estimé qu’une partie de la résidence était sur la voie". Jean Jacques Kouamé avait également indiqué que le maire de la commune de Koumassi avait promi de s’occuper personnellement des travaux de réhabilitation de la partie démolie de sa maison.

«Des experts que nous avons engagés ont fait le constat des dégâts collatéraux. J’ai eu le maire Bacongo au téléphone, on a échangé longuement. Il m’a donné toutes les assurances qu’il va s’en occuper. Je m’en remets donc au maire qui a promis de suivre personnellement le dossier», a expliqué Jean Jacques Kouamé à vibe radio.

Chose promise, chose due, le maire Cissé Bacongo a effectivement tenu sa parole en procédant à la remontée de la clôture de la somptueuse villa familiale de l’ex-boucanier. Celui-ci, dans une vidéo publiée sur sa page facebook, a été aperçu en train de superviser les travaux.

"Les livres saints disent, le malheur atteint souvent le juste mais le Seigneur l'en délivre toujours. Toi qui te réjouis du malheur des autres que Dieu a restauré!!! Toi le jour de ton malheur qui te délivra ???", a également publié Jean Jacques Kouamé avant d’indiquer : "La mairie remonte les murs de la cour de mon père comme promis on attend les autres collatéraux comme prévu. Continuez de polémiquer. Dieu reste fidèle, pauvre Afrique ".



Articles les plus lus
04
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Décès d'Arafat dj: Voici les héritiers de ses droits d'auteur