Bebi Philip lance une plateforme de téléchargement de musique

Bebi Philip: '' Je suis talentueux, mais je ne vis pas de mon art''

Bebi Philip veut vivre de son art
Par Mael Espoir
Publié le 03 juillet 2019 à 11:20 | mis à jour le 03 juillet 2019 à 11:20

L'artiste ivoirien, Bebi Philip, a procédé au lancement d'une plateforme de téléchargement de musique qui, selon lui, pourra permettre aux artistes de vivre de leur art.

Bebi Philip: '' Je suis talentueux, mais je ne vis pas de mon art''

Le chanteur ivoirien et faiseur de Couper decaler, Bebi Philip, met à la dispostion de tous les passionnés de musique une plateforme web où l'on pourra se procurer légalement et à moindre coût, les musiques des artistes de la Côte d'Ivoire et d'ailleurs. Le lancement de cette plateforme denommé www.bebiphilip.com a eu lieu dans la soirée du mardi 2 juillet à Cocody.

Selon l'initiateur de ce projet, cette plateforme permettra, dans un premier temps, aux producteurs d'avoir un retour sur investissement, et permettra également aux artistes de pouvoir vivre de leur production. ''Je suis un artiste très talentueux, tout le monde le sait, mais je ne vis pas de mon art. C'est vrai que nous sommes des passionnés de musique, mais si nous avons décidé de faire de la musique, c'est bien pour vivre de cela. Et la plupart du temps, les producteurs dépensent des sommes faramineuses pour un seul single mais n'ont pas de retour sur investissement. C'est pour cela que j'ai créé cette plateforme pour pouvoir compenser les charges des producteurs et permettre à nous les artistes de vivre de notre métier'', a soutenu Bebi Philip.

Quant à Orphélie Thalmas, chargée de relations presse de Bebi Philip, elle a indiqué que cette plateforme qui s'inscrit dans le cadre des activités de l'entreprise de Bebi Philip, Bbp team Record, contribuera au dévéloppement d'une industrie musicale forte. Elle a ajouté que cette plateforme qui dispose d'un espace dédié à l'actualité de Bebi Philip ainsi qu'à ses créations, ne se limite pas seulement à la Côte d'Ivoite. Les mélomanes de la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Mali, du Togo, du Burkina Faso, de la Guinée, de la RDC, et du Cameroun, pourront telécharger légalement une musique au prix de 125 Fcfa.



Articles les plus lus