Affaire "Traoré Lacina cocufié": Voici toute la vérité sur le scandale

Traoré Lacina se porte bien
Par Mael Espoir
Publié le 19 juillet 2019 à 15:31 | mis à jour le 19 juillet 2019 à 15:31

Plusieurs médias hongrois et ivoiriens ont annoncé la disparition de l'international ivoirien, Traoré Lacina qui récemment avait été cocufié par sa femme. Toute la vérité sur cette affaire.

Traoré Lacina se porte bien

L'international ivoirien, Traoré Lacina était récemment au coeur d'un scandale qui a enflammé la toile. En effet, il a été cocufié par un footballeur ivoiro-malien appelé Yves Bossouma qui selon quelques indiscrètions, est le véritable père de l'enfant que la compagne de Traoré a mis au monde il y a quelques mois. Une affaire qui avait fait grand bruit sur les réseaux sociaux et la réaction du champion d'Afrique 2015 était donc attendue de tous. Mais l'international ivoirien se s'est jamais prononcé sur cette affaire. De plus, Traoré Lacina est même introuvable.

Depuis plusieurs semaines, le géant attaquant ivoirien ne participe pas aux séances d'entrainement avec son club hongrois d’Ujpest FC qui est sans nouvelles de lui. Porté disparu, plusieurs internautes, ayant associé cette disparition à cette affaire d'infidelité, ont evoqué un probable suicide du joueur. En réalité, il n'en est rien, puisque Traoré Lacina va bien, à en croire le media sportif ivoirien sportmania. Le joueur se trouvait encore à Abidjan la semaine dernière, mais il a decidé volontairement de garder le silence.

Et c’est seulement le week-end dernier qu’il s’est envolé pour la France avec l’agent de joueur Alfred Obrou, indique ledit média. La disparition de Traoré Lacina n'est donc pas lié à l'infidélité de sa compagne mais plutot à une volonté manifeste de l’avant-centre ivoirien ne plus jouer pour le club hongrois. C'est donc pour forcer son départ qu'il a décidé de boycotter les séances d'entrainement et de ne plus repondre aux messages de ses dirigeants. De leur coté, les responsables du club ont décidé de saisir la FIFA pour intervenir dans ce dossier.


« Nous avons suivi le protocole habituel. Après le premier appel, nous avons envoyé le second au joueur et à son agent. Lundi, la date limite pour répondre est expirée et le joueur n’a répondu à aucune de nos lettres et il nous appelle par l’intermédiaire de ses agents. Nous avons essayé de réaliser tous les formulaires possibles : par courrier, par courrier électronique, nous utilisions toutes les applications de messagerie, existantes. En anglais et français, sans rien. Notre responsable technique lui a envoyé le programme exact de préparation à temps. L’attaquant n’ayant pas répondu au second appel, l’assistance de la FIFA est demandée», a déclaré Csaba Berta, directeur général de Ujpest FC.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp