Des vandales cassent tout à Daoukro, chez Henri Konan Bédié

L'Hôtel de la paix de Daoukro, ville d’ Henri Konan Bédié, vendalisé
Par David Yala
Publié le 19 août 2019 à 18:14 | mis à jour le 19 août 2019 à 18:25

Daoukro, la ville chère au Président du PDCI, Henri Konan Bédié, a été la cible d’individus malintentionnés dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 août 2019.

L'Hôtel de la paix de Daoukro, ville d’ Henri Konan Bédié, vandalisé

Henri Konan Bédié séjourne depuis quelques semaines dans la capitale française, Paris. Selon les dernières nouvelles reçues de son service de communication, le « Sphinx de Daoukro », depuis la France, multiplie les audiences avec les différentes associations et divers mouvements de soutien au PDCI-RDA de la diaspora ivoirienne. L’objectif de toutes ces rencontres étant, selon son parti, de manifester leur soutien et leur reconnaissance à l’endroit de l’ancien chef de l’Etat ivoirien ‘’eu égard à son engagement et à sa détermination à réaliser la réconciliation nationale et à restaurer la vraie démocratie en Côte d’Ivoire, et à le remercier et le féliciter pour sa rencontre avec le président Laurent Gbagbo’’.

Toujours dans le cadre de la réconciliation nationale, Henri Konan Bédié a reçu, vendredi dernier à Paris, des émissaires de Charles Blé Goudé, ex-prisonnier à La Haye. Cette rencontre à laquelle ont pris part Narcisse N’Dri, son Directeur de cabinet, Mme Djenebou Zongo, sa Directrice de communication et M Ehouman Bernard, Secrétaire exécutif du PDCI chargé des délégations générales, a permis à Diaby Youssouf, Directeur de cabinet de Charles Blé Goudé, de transmettre à Bédié un message de reconnaissance et de soutien.

« Dans le cadre de l’audience que vient de nous accorder Son Excellence le président du Pdci-Rda, Henri Konan Bédié, nous avons exprimé notre engagement à œuvrer, aux côtés du Président Bédié, au processus de la réconciliation nationale et au retour d’une paix définitive et durable en Côte d’Ivoire, tout en nous mobilisant à sauvegarder les acquis démocratiques et l’état de droit en Côte d’Ivoire. Nous avons, donc, abordé plusieurs sujets, dont celui de la réconciliation nationale.

Nous avons aussi parlé de notre président, le ministre Charles Blé Goudé qui avait un message officiel à transmettre au président Henri Konan Bédié. Le président Bédié a donné une réponse positive à ce message. On peut, donc, s’attendre, dans les jours à venir à beaucoup de choses positives pour la Côte d’Ivoire, quand les filles et les fils de notre pays se mettront ensemble pour une vraie réconciliation dans notre pays et aborderont les questions de paix et de développement qui seront étroitement liées aux autres questions électorales, etc », a confié l’émissaire de Charles Blé Goudé au terme de l’entretien.

Moins de 72 heures après cette réunion parisienne, soit dans la nuit du dimanche à lundi, l’on apprend que des vendales ont mis à sac l’Hôtel de la paix de Daoukro. Selon des informations rapportées par des médias proches du PDCI, l’auditorium dudit réceptif a été mis sens dessus dessous et la salle de conférence n’est plus utilisable au regard de la gravité des dégâts causés par les indélicats visiteurs. Selon Le Nouveau reveil, une importante rencontre entre le professeur Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif en chef du PDCI-RDA, et des militants de la zone Centre, devrait y avoir lieu le samedi 24 août prochain.

Mais pour l'heure, il est difficile de dire si cet acte de vendalisme a un rapport avec cette réunion. Depuis son retrait du RHDP (parti au pouvoir), Henri Konan Bédié a engagé le PDCI dans la bataille pour la reconquête du pouvoir perdu à la suite du coup d’Etat de décembre 1999. Une candidature du parti fondé par Félix Houphouet-Boigny est activement en préparation pour la présidentielle de 2020.



Articles les plus lus