Ouassénan Koné fait des révélations sur l'alliance FPI-PDCI

Ouassénan Koné croit en une alliance FPI-PDCI

Ouassénan Koné croit en une alliance FPI-PDCI
Par K. Richard Kouassi
Publié le 14 août 2019 à 11:52 | mis à jour le 14 août 2019 à 12:04

Ouassénan Koné, cadre du PDCI (Parti démocratique de Côte d'Ivoire), est sorti de sa réserve le lundi 12 août 2019, à l'occasion d'une rencontre entre son parti et des personnalités du Front populaire ivoirien (FPI). Le coordonnateur des vice-présidents de la plus vieille formation politique ivoirienne a fait des révélations sur une probable alliance entre le FPI et le PDCI.

Ouassénan Koné croit en une alliance FPI-PDCI

Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié se sont rencontrés le lundi 29 juillet 2019, en Belgique, le pays qui accueille le fondateur du FPI depuis son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI), le 1er février 2019. À cette rencontre, les deux hommes n'ont pas évoqué la question de l'alliance entre le PDCI et le FPI. C'est du moins ce qu'a confirmé Me Habiba Touré.

"L'alliance n'a absolument pas été abordée. Ce n'était absolument pas l'objet de la rencontre. C'était la rencontre de deux frères qui ont pu être en désaccord et qui aujourd'hui ont décidé, et on considère d'ailleurs que c'est un grand pas vers la réconciliation; ils se sont assis, ils ont discuté, ils se sont embrassés, ils se sont salués et c’était ça l’objet de la rencontre", a cru bon de préciser l'avocate de la famille Gbagbo. En dépit de tout ceci, Gaston Ouassénan reste persuadé que le parti de Laurent Gbagbo et celui d' Henri Konan Bédié, peuvent s'engager dans une alliance.


"Est-il pertinent de continuer cette lecture linéaire du parcours de ces deux formations dont l’histoire se confond avec celle de la Côte d’Ivoire ? Est-ce qu’un partenariat politique entre le PDCI et le FPI relève de l’opportunisme ? Ces deux partis sont-ils condamnés à se rejeter ? Évitons de transformer ce moment fraternel en un exutoire des rancunes passées", a indiqué Gaston Ouassénan Koné le lundi 12 août 2019 face à des cadres du parti à la rose. Le général proche de Bédié a également rappelé qu'il "n’y a aucune animosité entre le PDCI et le FPI. Ce qui les rapproche, c’est la Côte d’Ivoire".