N’dri Narcisse (PDCI-RDA) livre des secrets sur l'alliance Bédié-Gbagbo

 N’dri Narcisse  (PDCI-Rda ) fait le grand déballage
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 31 juillet 2019 à 08:16 | mis à jour le 31 juillet 2019 à 08:17

N’dri Narcisse, directeur de cabinet du président du PDCI-RDA, a apporté des éclaircis sur la rencontre qui a eu lieu lundi 29 juillet 2019 à Bruxelles, entre les deux anciens chefs d’Etat, Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo.

Alliance PDCI-FPI, N'dri Narcisse (PDCI-RDA) dit tout

Invité du plateau de France 24, M. N’dri Narcisse a expliqué que le rendez-vous de Bruxelles était l’expression d’une volonté conjointe entre Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié. « Ce qui préoccupent Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié en tant que démocrates et républicains, c’est de veiller à l’intérêt du peuple de Côte d’Ivoire », a expliqué le Secrétaire exécutif chargé des Commissions techniques nationales du vieux parti.

Le rapprochement qui a lieu entre le PDCI-RDA et le Front populaire ivoirien de Laurent Gbagbo, a fait savoir le proche collaborateur de Bédié, est la conséquence directe de la faiblesse du système démocratique ivoirien sous l’ère Alassane Ouattara. À ce sujet, le cadre du vieux parti a pointé du doigt l’ingérence de l’exécutif dans les affaires internes aux partis politiques et le processus de réconciliation qui peine à decoller depuis la fin de la crise post-électorale de 2010-2011.

Le rendez-vous de Bruxelles, selon les explications de M. N’dri Narcisse, a permis aux deux personnalités de faire l’examen de la situation socio-politique et d’exprimer leurs préoccupations sur ce qui pourrait garantir la paix sociale. « La réconciliation nationale est un préalable à la vie paisible et harmonieuse entre toutes les composantes de notre nation », a-t-il indiqué. Avant de poursuivre: « C’est fort donc de cela qu’ils (Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié) appellent et interpellent le gouvernement à contribuer à la mise en place d’une CEI, conformément à l’arrêt rendu par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples. Afin que l’impartialité et l’indépendance de cette commission soient garanties et permettent de protéger le droit des Ivoiriens ».

Alliance PDCI-FPI, les explications de N'dri Narcisse

À propos de l’alliance annoncée entre le Front populaire ivoirien et le Parti démocratique de Côte d’Ivoire dans la perspective de l’élection présidentielle de 2020, le directeur de cabinet d' Henri Konan Bédié a indiqué qu’elle se fera de manière automatique. « Pour l’instant on ne parle pas d’alliance, nous parlons de rapprochement sur des valeurs républicaines, rapprochement pour traiter les grandes questions de la vie de la nation », a-t-il dit. Une alliance, a-t-il expliqué, se prépare. Et le moment venu, les différentes parties s’activeront pour sa mise en place, en s’appuyant sur les acquis de Bruxelles.

« C’est comme un mariage, nous sommes dans les périodes de fiançailles et souffrez que l’opinion attende, et lorsque le moment sera venu, nous aurons toutes les cartes en mains à partir de l’engagement que nous avons pris depuis Bruxelles. Et sur ces grandes questions, on fera travailler les équipes. Et une fois le travail des équipes, terminé et que nous connaissons tous les points d’ancrage qui permettent d’aller à la réconciliation nationale pour sauver notre République, l’alliance sera automatique », a dévoilé N’dri Narcisse.