Dj Arafat: Le medecin de la clinique explique tout sur sa mort

 Dj Arafat, révélation d'un médecin
Par Gary SLM
Publié le 25 août 2019 à 13:25 | mis à jour le 25 août 2019 à 13:25

C’est dans la mâtinée du 12 août que la mort de Dj Arafat à été constatée à la Polyclinique des Deux Plateaux. Un médecin qui a assisté l’ancien chanteur dans ses derniers instants à fait une révélation à un de ses proches.

Ultime moment de Dj Arafat: ce qu’a révélé un médecin

Lorsque les premières images de l’accident de Dj Arafat ont commencé à circuler, l’espoir de le revoir sur pied, micro à la main, était plus que réduit. Soit l’artiste finissait sa vie dans un fauteuil et peut-être même tétraplégique, soit il y restait. C’est ce dernier cas de figure qui s’est imposé, Dj Arafat ayant été arraché à l’affection de ses nombreux fans, « ses chinois ».

Ceux qui ont pu pronostiquer ce fatalisme auront vite vu juste puisque d’après Yves Roland Jay Jay, c’est ce pessimisme que lui a affiché le médecin chargé des soins de Dj Arafat à la Polyclinique des Deux Plateaux, alors que l'artiste était encore dans le coma.

«Quand je suis arrivé à l’hôpital, Didier (Dj Arafat) était en salle de réanimation. Le médecin m’a dit le lundi matin que son état était grave et très critique lorsqu’il est arrivé à l’hôpital. Il était dans le coma », raconte le dernier chargé de communication de l’artiste à Vibe Radio.

Il rajoute ensuite : « Je voulais absolument voir l’artiste, le médecin m’a même dit que tout le monde n’était pas admis à le voir. J’ai tellement insisté qu’il m’a dit ceci : «Tu veux savoir la vérité ? Si Arafat s’en sortait, il n’allait plus pouvoir chanter (…) ».

Le dernier bras droit du Dahichikan affirme : « Le connaissant, je sais qu’il n’allait pas accepter cette situation, il préférerait mourir.»

Il faut noter qu' Arafat Dj est décédé suite à un grave accident de moto. Il roulait largement au-dessus de la vitesse autorisée en ville lorsqu'il a heurté l'arrière d'un véhicule qui venait de s'engager sur la voie.



Articles les plus lus