Henri Konan Bédié rattrapé par un lourd passé: Ce qu'il risque en 2020

Henri Konan Bédié, candidat ou pas à la présidentielle de 2020 ?

Henri Konan Bédié, débat sur sa candidature en 2020
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 23 octobre 2019 à 17:00 | mis à jour le 23 octobre 2019 à 17:13

A un an du scrutin présidentiel de 2020, la question d'une éventuelle candidature d'Henri Konan Bédié revient sur toutes les lèvres. Etant donné que le président du PDCI ne s'est pas officiellement prononcé, il convient de se référer à ses déclarations antérieures pour le comprendre.

Henri Konan Bédié, candidat ou pas à la présidentielle de 2020 ?

L'adoption de la Constitution de la 3e République remet en selle certains acteurs politiques ayant atteint un certain âge. Du fait de la suppression de la limitation d'âge dans les conditions d'éligibilité à la Présidence de la République, Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo, et même Francis Wodié pourraient bel et bien faire acte de candidature en 2020 s'ils le souhaitent.

Ainsi, du côté du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI), le mot d'ordre est clair : Reconquérir le pouvoir d'Etat perdu 20 ans plus tôt à la suite d'un coup d'Etat militaire. Mais quel candidat du vieux parti pour affronter ses anciens alliés du RHDP unifié ?

Si au sein du parti septuagénaire, la réponse officielle à cette interrogation sera donnée lors de la prochaine convention du parti, certains pédécéistes, et non des moindres, ne cessent d'appeler le président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié, à se présenter, d'autant plus que les dispositions constitutionnelles l'y autorisent. Tout porte à croire dans la posture actuelle du Sphinx de Daoukro qu'il pourrait effectivement être candidat. Il l'a d'ailleurs avoué à demi-mot lors d'une interview accordée à Jeune Afrique.

Même si on ne voudrait cependant pas si vite aller en besogne, attendant l'issue de la convention du PDCI pour être définitivement situé sur la question. L'on pourrait toutefois se référer à une déclaration de Bédié lors de la présidentielle de 2010 pour se faire une idée de ce qui pourrait advenir.

Interrogé à cette époque par France 24, Henri Konan Bédié déclarait : « A mon âge, 75 ans, si je suis élu, je ferai 5 ans. Ça fera 80. Au-delà, je ne veux pas faire comme d’autres qui se présentent, même au-delà de 80. La Magistrature suprême, après tout, c’est une charge qui demande beaucoup d’efforts physiques et intellectuels. »


La réponse donnée en 2010 par HKB, aujourd'hui âgé de 85 ans, pourrait donc être remise au goût du jour en 2020, c'est-à-dire 10 ans après. Mais ne dit-on pas que la politique est la saine appréciation des réalités du moment ?




Articles les plus lus