Couper décaler : Après son concert, Ariel Sheney se confie à Dieu

"La gloire à Dieu"

Ariel Sheney remercie ses fans après son concert
Par K. Richard Kouassi
Publié le 04 novembre 2019 à 15:41 | mis à jour le 04 novembre 2019 à 15:41

Ariel Sheney était en spectacle le samedi 2 novembre 2019 au palais de la Culture d'Abidjan Treichville. Le concert dénommé "Anitché" du colonel Lobofoué a rassemblé les fans du chanteur couper décaler à qui l'ex-poulain d' Arafat DJ a exprimé sa reconnaissance.

Ariel Sheney remercie ses fans après son concert

"J’ai décidé cette année de donner ce que je n’ai jamais pu donner aux Ivoiriens, ce concert sera l’un des plus mémorables de l’histoire", a promis Ariel Sheney le mercredi 2 octobre 2019, lors de la conférence de presse de lancement du concert. "J’invite tout le monde, sans exception, à prendre part à ce concert. Je ne suis en discorde avec aucun artiste en Côte d’Ivoire, que tout le monde vienne pour qu’on fasse ce qu’on aurait dû faire depuis longtemps", a dit Ariel Sheney pour dissiper tout malentendu. En effet, le jeune chanteur a essuyé de vives critiques de la part des "Chinois". Les fans d' Arafat DJ, décédé le 12 août 2019, dans un accident de la circulation, reprochent à Ariel Sheney d'avoir trahi son ancien mentor.


Finalement, Ariel Sheney a tenu son concert de remerciement le samedi 2 novembre 2019. Après ce show qui a vu la participation de Maria Mobil, plus connu en Côte d'Ivoire sous le nom d' Amina, le "nouchi" d' Abobo a affiché sa reconnaissance à ses fans. "J’ai vu le vrai amour. La gloire à Dieu", a posté l'artiste sur son compte Instagram. Cependant, le spectacle d' Ariel Sheney a suscité une vague d'indignation de beaucoup d'Ivoiriens qui ont montré leur indignation après le don de 20 millions de francs CFA de la part du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. Des internautes ont exprimé leur colère quand le ministre Touré Mamadou a annoncé ce "beau cadeau" du chef du gouvernement. Notons que ce don a pour objectif de soutenir la jeune carrière du "chéri" de Maria Mobil.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp