2020, Armand Ouegnin (EDS) à Alassane Ouattara: "N'ayez pas peur"

Pr Armand Ouégnon, président de EDS
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 11 novembre 2019 à 18:55 | mis à jour le 11 novembre 2019 à 21:11

Le Pr Georges-Armand Ouégnin, président de la plateforme Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), a rassuré, samedi 9 novembre 2019, Alassane Ouattara et le RHDP sur ce que compte réellement faire l’opposition ivoirienne au soir de l’élection de 2020.

Présidentielle 2020: Le message « rassurant » de EDS à Alassane Ouattara

2020 sera probablement la fin du régime Alassane Ouattara. C’est en tout cas ce que laisse entendre Pr Georges-Armand Ouégnin, président de la plateforme EDS, dont le référent politique n’est autre que l’ancien président ivoirien Laurent Gbagbo.

En meeting samedi dernier à Bongouanou, aux côtés du secrétaire général du FPI de Laurent Gbagbo, Pr Ouégnin n’a pas manqué de rassurer Alassane Ouattara sur ce qui adviendra de son régime au soir de la prochaine élection présidentielle.

« Croyez-moi, les élections seront apaisées parce que ce jour-là, au soir de ces élections, le peuple fêtera le départ du régime actuel. Et ce, dans la paix. Le pouvoir actuel sait très bien qu’il va perdre les élections », a-t-il martelé.

Pr Armand Ouégnin reste convaincu que le duo Gbagbo-Bédié fera mordre la poussière au RHDP, parti au pouvoir. « Le PDCI avec sa nouvelle coalition la CDRP et EDS, nous sommes ensemble pour la Côte d’Ivoire », a-t-il fait remarquer.

Le président de EDS a également rappelé au régime d' Alassane Ouattara le caractère « non consensuel » de la nouvelle Commission électorale indépendante, qu'il attribue d'ailleurs à la crainte de la perte du pouvoir.

« À l'unisson, pratiquement, toute l’opposition et la société civile souhaitent avoir un organe électoral consensuel qui soit le fruit d'une concertation nationale inclusive sur la question électorale de façon globale. Nous voulons un découpage électoral consensuel, nous voulons une liste électorale consensuelle et c’est ensemble que nous allons décider et aller aux élections », a rappelé le Président de EDS.


Il s'est par ailleurs adressé aux tenants du pouvoir. « Il n'y aura aucune chasse aux sorcières, si c’est pour cela que vous avez peur, n’ayez pas peur ! », a-t-il tenu à rassurer.

Poursuivant, il ajoute : « Nous l’opposition significative, nous serons au pouvoir demain, vous le pouvoir d’aujourd’hui, vous serez dans l’opposition demain, mais nous n’allons pas faire ce que vous nous avez fait. Nous n’allons pas vous rendre la monnaie de votre pièce, c’est ensemble, nous au pouvoir, vous dans l’opposition, que nous allons construire cette grande Côte d’Ivoire que nous rêvons tous pour nos générations futures », a conclu le Professeur Armand Ouégnin.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp