Face au terrorisme, Idriss Deby avoue l'impuissance du G5 Sahel

Idriss Deby Itno avoue la faiblesse du G5 Sahel
Par K. Richard Kouassi
Publié le 18 novembre 2019 à 17:01 | mis à jour le 18 novembre 2019 à 17:01

Idriss Déby Itno est fortement impliqué dans la lutte contre le terrorisme dans la région du Sahel. Le président tchadien et son pays jouent un rôle prépondérant dans la traque contre les terroristes. Cependant, le chef d'Etat de 67 ans reconnait les difficultés auxquelles sont confrontés les membres du G Sahel et avoue leur impuissance.

Idriss Deby Itno avoue la faiblesse du G5 Sahel

Le G5 Sahel fait face à une farouche avancée du terrorisme. Les Etats de la région vivent sans cesse sous la menace d'hommes armés qui ne cessent d'endeuiller les populations. À l'occasion de son séjour à Paris pour le Forum sur la paix, Idriss Déby Itno s'est confié à Jeune Afrique sur la question. Le président de la République du Tchad, au pouvoir depuis décembre 1990, s'est livré à Jeune Afrique sur la question. Interrogé sur une probable défaite du G5 Sahel face aux terroristes, l'homme qui a vu le jour à Berdoba, le 18 juin 1952, n'a pas eu la langue de bois. "Il faudrait que chacun ait joué le jeu et ait mis à disposition les moyens nécessaires. Nous, pays membres du G5 Sahel, avons eu beaucoup de réunions à travers le monde. Nos partenaires nous ont promis ciel et terre. Mais quel est le résultat ?", a cherché à savoir Idriss Déby Itno.


Poursuivant, il a soutenu que le problème du G5 Sahel, ce n'est pas que ses membres soient dépassés. "Le problème, ce n'est pas que nous sommes dépassés, mais que nous n'avons pas les moyens de faire face", a confessé Idriss Déby. Il en veut pour preuve l'échec du G5 Sahel qui ambitionnait de réunir 400 millions d'euros soit 262 667 464 240 francs CFA. Cette manne financière devait servir au fonctionnement du cadre institutionnel de coordination et de suivi de la coopération régionale en matière de politiques de développement et de sécurité.