Abobo: Les commerçants pleurent, des magasins détruits nuitamment

Abobo, pourquoi des magasins sont détruits notamment
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 décembre 2019 à 10:27 | mis à jour le 17 décembre 2019 à 10:58

Les commerçants de la commune d' Abobo sont inconsolables actuellement. Et pour cause, une vaste opération de déguerpissement en cours emporte tout sur son passage. Les services de la mairie procèdent à la destruction des magasins occupant l'espace public.

Abobo, pourquoi des magasins sont détruits nuitamment

Hamed Bakayoko, maire d' Abobo, est décidé à redonner un nouveau visage à sa commune. Depuis un moment, ses services ont entamé une opération de déguerpissement des magasins anarchiquement installés sur les voies publiques. La mairie a été débarrassée de tous les vendeurs et commerçants ambulants et des haies métalliques ont été établies afin de délimiter un périmètre. Les minicars, communément appelés "gbakas" et les taxis communaux ont été sommés de quitter les lieux. Le départ de ces véhicules de transport en commun cause beaucoup de difficultés aux usagers.

À l'approche des fêtes de fin d'année, c'est un coup dur pour les commerçants et opérateurs économiques d' Abobo. La mairie a sorti les grands moyens pour "nettoyer" la commune la plus peuplée d'Abidjan. Ainsi, de nuit, des individus encagoulés détruisent les magasins qui occupent la voie publique. Cela a été le cas dans la nuit de dimanche 15 au lundi 16 décembre 2019.

Ce jour-là, aux environs de 5 heures du matin, les personnes commises à la destruction des magasins installés de façon anarchique, se sont déportées sur la voie située non loin du commissariat du 15e arrondissement. Alertés, les habitants sont sortis en masse afin de préserver le contenu de leurs commerces. Constatant que la foule grossissait, les agents de la mairie ont cru bon de s'éclipser et de revenir afin d'éviter tout risque de débordement. C'est d'ailleurs pour la même raison qu'ils opèrent de nuit.


Un agent nous a confié que ses collaborateurs et lui ont le visage encagoulé pour éviter d'être reconnus, ce qui pourrait provoquer des représailles. Rappelons que dès son accession à la mairie d' Abobo, Hamed Bakayoko avait donné le ton en lançant une opération d'embellissement et de nettoyage.