Affaire Soro: Lobognon, Soul to Soul...enlevés nuitamment de la MACA?

Trois pro-Soro dont Lobognon et Soul to Soul incarcérés à la MACA transférés vers un lieu inconnu
Par David Yala
Publié le 08 janvier 2020 à 08:56 | mis à jour le 08 janvier 2020 à 09:03

La descente aux enfers continue pour Guillaume Soro et pour l'ensemble de ses proches en l'occurrence les ex cadres du RDR qui ont décidé de le suivre dans sa nouvelle aventure.

Trois pro-Soro dont Lobognon et Soul to Soul incarcérés à la MACA transférés vers un lieu inconnu

Alors qu'il revenait d'Europe après plusieurs mois passés à l'extérieur de la Côte d’Ivoire, Guillaume Soro a dû faire détourner son avion vers le Ghana.

Ce lundi 23 décembre 2019, les choses sont allées tellement vite au point que l'ancien chef rebelle qui craignait une arrestation dès son arrivée à Abidjan, est retourné en Europe d'où il venait.

Il n'aura pas eu tort car, dans la soirée de ce même lundi 23 décembre, le procureur de la République annonçait un « mandat d’arrêt international » contre lui pour « tentative d’atteinte à l’autorité de l’État et à l’intégrité du territoire national ».

Entre autres « éléments en possession des services de renseignement » établissant « clairement que le projet devait être mis en œuvre incessamment », le procureur Richard Adou cite une bande sonore.

Mais ce n'est pas tout, une information judiciaire est aussi ouverte contre Guillaume Soro pour « détournement de deniers publics, recel et blanchiment de capitaux portant sur la somme de 1,5 milliard de francs CFA ».

Aussitôt, la panique gagne ses proches mobilisés dans la journée pour l'accueillir. Mais de Guillaume Soro, c'est plutôt des forces de l'ordre qui leur rendront visite dans le QG de la Riviera Golf.

Cette visite inopinée et musclée conduira à l'arrestation d'une quizaine de personnes dont les députés Alain Lobognon, Soro Kanigui et le diplomate Souleymane Kamagaté dit Soul To Soul.


Placés sous mandat de dépôt et conduits à la MACA où ils étaient incarcérés jusque là, l'on apprend que Lobognon, Soul to Soul et un certain Babou Traoré ont été extirpés de la prison et conduits ailleurs.

"Dans la nuit du mardi 07 au mercredi 08 janvier 2020, un escadron d’éléments de la FRAP (Force de Recherche et d’Assistance de la Police) s’est rendu à la Maison d’Arrêt de Correction d’Abidjan (MACA) pour extraire de leurs cellules MM. Alain Lobognon, Koné Kamaraté Souleymane dit Soul To Soul et Babou Traoré, qui y étaient détenus depuis le 24 décembre 2019", informe Moussa Touré, Directeur de la communication de Guillaume Soro.

Puis d'ajouter que ces trois personnalités ont été enlevées et conduites vers une destination inconnue. "Leurs avocats ainsi que leurs familles n’ont aucunement été informées de cette situation qui laisse craindre pour la vie des détenus", dit-il dans un communiqué publié dans la nuit du mardi à mercredi 08 janvier 2020. Nous y reviendrons.