Décès d'Erickson le Zulu: Le lieu de l'inhumation pose problème

Erickson le Zulu sera-t-il inhumé en Côte d'Ivoire?
Par Mael Espoir
Publié le 20 février 2020 à 12:14 | mis à jour le 20 février 2020 à 12:14

Quelques jours après le décès d'Eric Bosiki alias Erickson le Zulu, une des filles de l'artiste couper décaler, demande que le corps soit rapatrié en Côte d'Ivoire.

Erickson le Zulu sera-t-il inhumé en Côte d'Ivoire?

L'artiste Erickson le Zulu, décédé dimanche 16 février 2020 en France, est certes orginaire de la République democratique du Congo (RDC) où il a passé son enfance, mais c'est grâce à la Côte d'Ivoire qu'il a été révélé au yeux du monde; et c'est également dans ce pays qu'il a fait son premier mariage en 2007 avec la dénommée Amoin Yolande qu'il avait l'habitude de citer dans ses différentes chansons.

Après s'être retiré en France, le Zulu du Couper décaler s'est mis en couple avec Elisabeth Gogué avec qui il a eu trois enfans. Cette dernière a récemment balayé du revers de la main les rumeurs qui stipulaient que la dernière volonté de l'artiste était d'être inhumé en Côte d'Ivoire.

''C’est faux. Sa volonté n’a jamais été d’être enterré en Côte d’Ivoire. Je sais c’était quoi la dernière volonté de mon homme. Et je ne le dirai pas tout de suite parce que je ne souhaite pas que cela soit su maintenant. Vous verrez sa dernière volonté, mais ce n’était sûrement pas la Côte d’Ivoire'', avait confié Elisabeth Gogué.

Après les propos de la veuve, c'est au tour de la fille d'Erickson le Zulu, Grâce Bosiki, de monter au créneau pour demander le rapatriement du corps de son père à Abidjan. Dans une video diffusée sur la toile, la jeune fille de 18 ans, semble prendre position pour sa mère Amoin Yolande.

"Mes parents sont légalement mariés depuis 2007 (…) Il y a de mauvaises choses qui se préparent depuis Paris. Ils veulent en effet garder le corps de notre père. La France n’est pas son pays. Il est allé juste se chercher là-bas. Mes frères et moi avons juste besoin de le voir une dernière fois avant qu’on ne l’enterre. Nous voulons enterrer notre papa avec fierté. Il y a des rumeurs qui se propagent selon lesquelles les gens de Paris veulent l’enterrer samedi ou dimanche. Ce n’est pas votre parent, c’est notre père. Nous n’avons pas besoin que vous l’enterriez à notre place. Tout ce qu’on demande, c’est que vous envoyiez le corps de notre père. A quoi ça sert de bloquer le corps d’une personne qui n’est pas votre parent », a interrogé Grâce Bosiki.


Cette sortie de la petite Grâce Bosiki, prouve clairement qu'il y a une vive polémique sur le lieu de l'inhumation de l'artiste Couper décaler.