Claire Bahi regrette : "Le couper décaler est une vie de mensonges"

Par K. Richard Kouassi | Publié le 27 février 2020 à 09:35 | mis à jour le 27 février 2020 à 09:46

La nouvelle du départ de Claire Bahi du couper décaler a été accueillie avec beaucoup de bruits dans le showbiz ivoirien. Celle qui se faisait appeler la "Première dame" de cette musique créée par feu Douk saga, choquée par la mort d'Arafat DJ dans un accident de moto, le 12 août 2019, a décidé de se consacrer à Dieu. Avec du recul, elle regrette son ancienne vie. La chanteuse l'a fait savoir au cours d'une interview vidéo qu'elle a accordée à Afriquesur7.fr.

La chantre Claire Bahi regrette son "ancienne vie"

Le 12 août 2019, Houon Ange Didier, plus connu sous le nom Arafat DJ, disparaissait suite à un accident de moto survenu à Angré, un quartier de la commune chic de Cocody. Considéré comme le roi du couper décaler, le fils de Tina Glamour et de feu Houon Pierre quittait brusquement le monde des vivants à seulement 33 ans. Très proche de l'ancien compagnon de Carmen Sama, Claire Bahi a été dévastée par la disparition de ce dernier.

On l'a vue en pleurs dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux. La "Première dame" du couper décaler devait pourtant livrer un concert le vendredi 30 août 2019. Elle a reporté ce rendez-vous avec ses fans au 14 septembre.

"Pour lui, je reporte ce concert, car il est tout pour moi, il est mon mentor et a été le premier à me demander de faire ce concert (...) il devait chanter sur trois morceaux avec moi lors de ce concert et voilà qu’il me quitte me laissant orpheline (...) je n’ai plus même pas la force de faire les répétitions", avait laissé échapper la chanteuse au cours d'une conférence de presse le jeudi 15 août 2019.

Au cours du concert du 14 septembre au Palais de la culture, Claire Bahi a surpris son public en annonçant son départ du milieu couper décaler. "Nous n’avons rien, ils veulent nous tuer, c’est bon, je quitte le coupé décalé. J’ai fait ce concert afin de pouvoir vous annoncer cette nouvelle. Sinon après la mort d’Arafat, je ne voulais plus le faire, mais je l’ai fait pour vous annoncer que je suis décidée à chanter pour Jésus-Christ de Nazareth", a clamé la "sœur" d'Arafat DJ.

Dans cette interview qu'elle a accordée à Afrique-sur7.fr, Claire Bahi ne regrette pas d'avoir pris la décision de partir, car, dit-elle, "le couper décaler est une vie de mensonges". "On ne parle plus de la même chose, moi, je suis dans une autre dimension", a-t-elle précisé. Il est clair que miss Bahi ne reviendra plus au couper décaler.