Emplois jeunes : 40 000 postes disponibles, voici le lien où postuler

RGPH 2019, des opportunités d'emplois à saisir par les jeunes

Plus de 40 000 emplois pour les jeunes.
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 25 février 2020 à 14:13 | mis à jour le 25 février 2020 à 14:13

Dans cette grisaille où le manque d'emplois et le chômage battent leur plein en Côte d'Ivoire, toute opportunité est bonne à saisir. Le RGPH 2019 est donc une aubaine qui permettra à 40 000 jeunes ivoiriens de s'offrir un emploi.

RGPH 2019, des opportunités d'emplois à saisir par les jeunes

Dans sa volonté de mettre à jour les indicateurs démographiques de la Côte d'Ivoire, les autorités ivoiriennes ont lancé le cinquième Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2019). Pour accomplir ce travail de fourmi, 40 000 jeunes ivoiriens seront recrutés en qualité de cartographes, agents recenseurs, chefs d'équipe et superviseurs. Ceux-ci seront déployés sur toute l'étendue du territoire national.

Aussi, l’Institut National de la Statistique (INS) et l’Agence Emploi Jeune et le Bureau Technique Permanent du Recensement ont-ils signé, ce lundi 24 février 2020, au 20e étage de l’immeuble Sciam à Abidjan-Plateau, une convention en vue du recrutement et de la formation de ces jeunes.

Mais pour postuler, il faudra avoir entre 18 et 45 ans, de l'un ou de l'autre sexe, et faire son inscription sur le site. Être titulaire d'un Baccalauréat ou d'un niveau Première général ou technique. Ainsi que le précise Mamadou Touré, ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l'Emploi des jeunes : « Tout jeune désirant faire acte de candidature, pourra dès le mardi 25 février 2020, postuler en ligne via la plateforme de l’Agence Emploi Jeunes www.emploijeunes.ci sur le lien prévu à cet effet. » Puis, il précise qu'une cagnotte d'un (1) milliard a été prévue pour soutenir ce projet de formation.


Kaba Nialé, ministre du Plan et du Développement, initiatrice de ce projet, indiquait, en décembre 2018, que « ces informations devraient permettre d'élaborer des indicateurs pertinents de suivi-évaluation de l'activité gouvernementale ainsi que des engagements internationaux ». Avant de préciser : « Le coût du recensement général de la population et de l'habitat est de 19,6 milliards de FCFA. »