Bastonnades lors du couvre-feu: Safarel Obiang d'accord avec la Police

Safarel Obiang: ''La bastonnade...c’est une stratégie pour décourager les éventuels téméraires''
Par Mael Espoir
Publié le 03 avril 2020 à 21:50 | mis à jour le 03 avril 2020 à 21:50

L'artiste Couper-décaler Safarel Obiang a donné son avis sur les bastonnades orchestrées par les forces de l'ordre sur les personnes qui ne respectent pas le couvre-feu instauré par les autorités ivoiriennes.

Safarel Obiang: ''La bastonnade...c’est une stratégie pour décourager les éventuels téméraires''

L'une des mesures prises par le gouvernement ivoirien afin de faire face à l'épidémie de Coronavirus est l'instauration d'un couvre-feu qui est entré en vigeur depuis le mardi 24 mars dernier.

Durant les premières soirées du couvre-feu, l'on a assisté à de véritables scènes de bastonnades et autres tortures de la part des forces de l'ordre sur des personnes réfractaires.

Plusieurs vidéos de ces différentes scènes ont été diffusées sur la toile suscitant une vive polémique. De nombreux ivoiriens ont décrié cette attitude des forces de l'ordre, estimant que ces derniers outrepassaient les droits de l'homme.

L'artiste Couper décaler, Safarel Obiang ne voit pas les choses sous cet angle. Il qualifie ces bastonnades comme une stratégie des forces de l'ordre, qui a plutôt servi de leçon car selon lui, nombreux sont les ivoiriens qui ne respectent absolument rien dans le pays.

« Nos forces de l’ordre filment les gens et les bastonnent. Ce n’est pas parce qu’ils en ont envie ou que c’est par gaieté de cœur. C’est une stratégie pour décourager les éventuels téméraires, les têtus, ceux qui s’amusent les soirs à violer le couvre-feu à chaque fois. Ça sert d’exemple aux autres. Quand tu es dehors à l’heure du couvre-feu et qu’on te prend, tu sais que tu risques d’être vu dans des vidéos sur les réseaux sociaux où on te bastonne. Quand tu vois ça, tu sais ce qui t’attend quand tu es pris. Ainsi, tu as la peur d’être humilié, tu sais que les gens vont se moquer de toi si tu passes en vidéo sur Internet. Quand c’est filmé et que tu vois ça sur le net, tu sauras effectivement que ce qu’on raconte sur les gens qui ne respectent pas le couvre-feu, que ce n’est pas des histoires qu’on raconte, que c’est bel et bien la réalité'', a déclaré Le coup de poing de Jésus à viberadio.

Puis d'ajouter: ''Je pense que cette stratégie a bien marché aujourd’hui. L’Ivoirien est très têtu. Je vous assure que si nos forces de l’ordre n’avaient pas adopté cette stratégie, nos frères allaient toujours continuer de traîner dehors à l’heure du couvre-feu ».


Pour rappel, Safarel Obiang a été admis au concours de Gendarmerie mais par passion pour la musique, il a renoncé à l'armée.

''Je devrais être un bon commando gendarme. J'ai passé le concours, ça marché mais je ne suis pas parti. J'avais déjà pris goût à la musique...On ne pouvait plus me convaincre'', a-t-il lâché lors de son passage à l'émission ''C'est midi'' diffusée sur la télévision nationale.



Articles les plus lus
02
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Davido accusé d'avoir tué 3 de ses amis pour un rituel