Covid -19 : Le professeur Didier Raoult annonce la fin de la pandémie

Didier Raoult parle de la fin du covid -19
Par K. Richard Kouassi
Publié le 23 avril 2020 à 12:04 | mis à jour le 23 avril 2020 à 12:14

Le professeur Didier Raoult est une figure bien connue dans la lutte contre le covid -19. Ce microbiologiste français né au Sénégal en 1952 vient de faire une importante déclaration. En effet, le l'infectiologue a laissé entendre que d'ici un mois, il pourrait ne plus avoir de cas de la maladie à coronavirus dans la plupart des pays tempérés.

Didier Raoult parle de la fin du covid -19

Dans une vidéo diffusée sur internet, le mercredi 22 avril 2020, Didier Raoult s'est prononcé sur la fin du covid -19 dans les pays tempérés.

Le directeur de l'Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection a fait savoir qu' "il est possible que d’ici un mois, il n’y ait plus de cas du tout dans la plupart des pays tempérés".

Toutefois, le médecin français a tenu à faire des précisions. "Encore une fois, je ne prédis pas l’avenir mais si les choses continuent comme ça, on a bien l’impression que ce qui était une des possibilités pour cette maladie, c’est-à-dire que c’est une maladie saisonnière, est en train de se réaliser", a-t-il soutenu.

Poursuivant, Didier Raoult a ajouté que si les choses restent en l'état, "ce qui était l'une des possibilités de cette maladie, c'est-à-dire une maladie saisonnière, est en train de se réaliser".

Pour lui, cela s'explique par le fait que "beaucoup de maladies infectieuses sont saisonnières". Il faut noter que le professeur très controversé a toujours critiqué la gestion de la crise sanitaire du covid -19 par les pays riches.

"Tous les pays riches et développés ont eu des résultats moins importants que les pays pauvres qui ont choisi de régler ça comme une pneumonie avec des médicaments banals et qui ne coûtaient rien.


Les 15 pays qui ont la plus forte mortalité ne sont que des pays riches. Il y a une déconnexion entre la richesse et la capacité à répondre à des situations de cet ordre-là", s'est-il exprimé dans un entretien mis en ligne par l'IHU.

Il a très tôt préconisé un traitement à la chloroquine dès l'apparition du covid -19 en France.