14 ans après Douk Saga, Molaré livre un secret sur ses rapports avec JJK

14 ans après Douk Saga, Molaré livre un secret sur ses rapports avec JJK
Par Mael Espoir
Publié le 24 avril 2020 à 09:05 | mis à jour le 24 avril 2020 à 09:05

Le boss du Couper-décaler, Molaré, a fait une mise au point concernant « les querelles » qui lui sont prêtées avec Jean Jacques Kouamé alias JJK.

Molaré et Jean Jacques Kouamé: y a-t-il vraiment palabre?

Le mouvement Couper-décaler a été créé en 2002 par un groupe de jeunes ivoiriens vivant en Europe, dénommé la Jet Set.

Piloté par Stéphane Doukouré dit Douk Saga qui avait à ses côtés Jean Jacques Kouamé, Molaré et bien d’autres, le mouvement a très rapidement été adopté par le peuple ivoirien qui à l’époque vivait les traumatismes d’une rébellion armée qui avait scindé la Côte d’Ivoire en deux.

Après le décès du président de la Jet Set, Douk Saga, survenu le 12 octobre 2006 à la suite d’une longue maladie, plusieurs médias ainsi que de nombreux observateurs du showbiz ivoirien avaient évoqué une querelle entre Jean Jacques Kouamé et Molaré.

De plus, Feu Dj Arafat, de son vivant, avait fait part d'une chaude empoignade entre les deux hommes dans une discothèque à Abidjan.

Impliqué dans la grosse bourde d’Emma Lohoues au sujet de son anniversaire, Soumahoro Mauriféré alias Molaré a reçu le soutien de son ancien compagnon de la Jet Set, JJK.

‘’Je suis venu soutenir mon frère Le Molare et tous les autres en plein procès. Je leur donne mon soutien. Nul n’est au-dessus de la loi mais soyons tolérants. On apprend toujours de ses erreurs‘’, a-t-il écrit sur son compte Facebook.

De son côté, Molaré n’a pas manqué de remercier son ancien compagnon pour le soutien. ‘’Merci à mon frère JJK (...) d’être passé au tribunal. Merci à tous pour tous vos messages. On est ensemble‘’, a-t-il écrit pour sa part.


Réagissant à la publication de Molaré, un internaute a demandé au boss du Couper-décaler de mettre fin à ses querelles avec JJK.

«C’est vous qui pensez qu’on se prend la tête. Sinon on ne se prend pas la tête. Tu nous as déjà vu nous chamailler ? », a rétorqué le boss de MGroup, comme pour dire qu’il n’a jamais été en discorde avec Jean Jacques Kouamé.