Korhogo: Arrestation spectaculaire de Koua Justin, la raison évoquée

Korhogo: Arrestation spectaculaire de Koua Justin, la raison évoquée
Par David Yala
Publié le 16 septembre 2020 à 14:00 | mis à jour le 16 septembre 2020 à 14:21

Afrique-sur7 l’écrivait en août 2019. La décision de muter Koua Justin dans le Nord ivoirien (Korhogo) pourrait tourner contre le pouvoir d'Abidjan. L'ancien leader des jeunes du FPI a d'ailleurs tourné les choses en sa faveur en sonnant la mobilisation des militants de son parti, qui s'étaient terrés à la suite de la chute de Laurent Gbagbo.

Pourquoi Koua Justin a été arrêté

« Monsieur Banouakou Koua Justin (Mle 343550-L), Administrateur des services financiers, est muté à la Direction régionale des Impôts de Korhogo. » Telle était la décision prise, le 8 novembre 2018, par Ouattara Sié Abou, Directeur général des Impôts. Ce qui s'apparentait alors à une « mutation - sanction » a cependant été mis à profit par le Secrétaire national de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI de Laurent Gbagbo) pour battre le rappel des troupes des frontistes dispersés lors de la crise postélectorale.

Koua Justin s'était en effet interrogé : « Quels objectifs visent-ils ? Me tenir loin de la capitale et me voir handicapé dans l’exercice de mes activités politiques ? Pourquoi suis-je muté en tant qu’agent en complément d’effectif alors que presque tous mes condisciples sont chefs de service ou sous-directeurs dans notre administration fiscale ? Pour me laisser, selon eux, dans l’oisiveté, me réduire à la mendicité, mais contraint de rester à mon poste ? » Avant de prendre cet engagement : « A Korhogo, je ferai chemin avec ceux qui sont dignes de confiance. Avec nos parents du Nord, nous réimplanterons le FPI au Nord. »

Après environ deux années de présence dans la capitale du Poro, Koua Justin a tissé sa toile et redonné le goût de la lutte politique à ceux de ses camarades qui étaient gagnés par la peur ou le découragement. Un comité des sages de Korhogo, constitué par des doyens du parti à la rose, a même été formé à l'issue d’une AG de la Fédération FPI de Korhogo en août 2019. Ces militants de tout âge étaient venus se mettre à la disposition de leur jeune leader afin de ratisser large en vue de l'élection présidentielle d’octobre 2020 à laquelle le dossier de candidature de leur leader Laurent Gbagbo vient d’être rejeté par le Conseil constitutionnel.

C’est dans ce contexte que l’on apprend ce mercredi 16 septembre 2020, l’arrestation de Koua Justin alors qu’il s’apprêtait, avec ses collègues de la brigade régionale de contrôle et vérification, à se rendre à Ferkessédougou dans le cadre du service. Selon un témoin, leur véhicule de liaison a été encerclé par le capitaine Zadi du commissariat de police de korhogo et ses éléments, lui demandant ‘’si c'était lui M. Koua Justin et il a répondu par l'affirmative’’.


« C’est ainsi qu'ils (les policiers) l’ont pris et le capitaine qui rend compte au commissaire en disant qu'ils ont eu le colis », a confié à Afrique-sur7 un agent des Impôts. Puis d’enfoncer le clou: « Quand la hiérarchie de la DGI s'est rendue là-bas, ils (les policiers) ont dit qu'ils l'ont pris pour nécessité d'enquête car ils auraient appris que le mis en cause aurait appelé à brûler toutes les administrations publiques à travers tout le pays… ».




Articles les plus lus