Incendie d'un cargo à Yopougon: La Gendarmerie monte au créneau

La Gendarmerie Nationale ouvre une enquête pour retrouver les
Par David Yala
Publié le 20 septembre 2020 à 10:39 | mis à jour le 20 septembre 2020 à 10:39

La Gendarmerie Nationale vient de subir le courroux de manifestants violents qui ont incendié, samedi 19 septembre 2020 à Yopougon, un de ses véhicules de transport de troupes.

La Gendarmerie Nationale ouvre une enquête pour retrouver les "criminels" qui ont incendié son cargo

La Côte d’Ivoire connaît quelques troubles socio-politiques depuis l'annonce du chef de l’Etat sortant, Alassane Ouattara, de se porter candidat à l’élection présidentielle du 31 octobre prochain. Cette situation s'est empiré depuis le lundi 14 septembre dernier, date à laquelle le Conseil constitutionnel a livré la liste définitive des candidatures retenues pour compétir à la présidentielle.

Il ressort que, sur 44 candidatures, seulement 4 ont été déclarées recevables, notamment celle du président Alassane Ouattara, candidat à un troisième mandat présidentiel; celles d'Henri Konan Bédié, de Pascal Affi N’guessan et de Kouadio Konan Bertin dit KKB.

Les candidatures d'acteurs majeurs de l'opposition comme Guillaume Soro, Laurent Gbagbo, Albert Mabri Toikeusse et autres ont, quant elles, été rejetées. C'est dans ce contexte que des manifestations ont eu lieu samedi à Yopougon, au cours desquelles un cargo de la Gendarmerie Nationale a été incendié.

Communiqué de la Gendarmerie Nationale suite à l'incendie d'un de ses véhicules de transport de troupes

Ce samedi 19 septembre 2020, aux environs de 9 heures, un véhicule de transport de troupes de la Gendarmerie Nationale a été incendié par des individus non identifiés au quartier SICOGI dans la commune de Yopougon. Ce véhicule appartenant à l'escadron 1/1 d'Agban, en stationnement, a été incendié par des jeunes surexcités.


Une enquête est ouverte pour retrouver dans les plus brefs délais, ces criminels et les traduire devant les juridictions compétentes pour répondre de leurs actes. La Gendarmerie Nationale fidèle à sa devise "Pro Patria-Pro Lege" (Pour la Patrie-Pour la Loi), tient à rassurer la population que les actes de vandalisme de pareille nature ne sauraient entamer sa détermination à continuer d'assurer la sécurité et la tranquillité publiques.

Fait à Abidjan, le 19 septembre 2020




Articles les plus lus