Voici ce que vient faire la mission conjointe UA-CEDEAO-ONU à Abidjan

2020 : Ce que va faire la  mission conjointe UA -CEDEAO-ONU à Abidjan
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 05 octobre 2020 à 11:51 | mis à jour le 05 octobre 2020 à 11:51

Une mission conjointe UA-CEDEAO-ONU-UE séjourne à Abidjan depuis le dimanche 4 octobre 2020. Il s'agit pour elle d'aider la Côte d’Ivoire à sortir de l'impasse dans laquelle se trouve le pays, à quelques trois semaines de le tenue de l'élection présidentielle du 31 octobre prochain.

Tension pré-électorale: Une mission conjointe UA-CEDEAO-ONU-UE vole au secours de la Côte d'Ivoire

La Côte d’Ivoire est à la croisée des chemins. Le pays s’est de nouveau engouffré dans une spirale de violence depuis l’annonce le 6 août dernier, de la candidature du président Alassane Ouattara à l'élection présidentielle du 31 octobre prochain.

Les violentes manifestations de protestation contre cette candidature jugée "illégale" par la quasi-totalité de l’opposition, appuyée par certaines organisations de la société civile, ont déjà fait plus d’une dizaine de morts et d'importants dégâts matériels.

Et l’invalidation par le Conseil constitutionnel des candidatures de certaines figures emblématiques de l’opposition, notamment Laurent Gbagbo et Guillaume Soro, a ravivé les tensions politiques, laissant craindre des risques d’une nouvelle crise, après celle de 2010-2011.

C’est donc pour aider la Côte d’Ivoire à sortir de cette impasse, qu’une mission conjointe UA-CEDEAO-ONU-UE séjourne en Côte d’Ivoire depuis le dimanche 4 octobre 2020.

Composée du Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies en Afrique de l’Ouest et au Sahel, des Commissaires chargés des Affaires politiques de la CEDEAO et de l’Union africaine, et du Secrétaire exécutif du Conseil de l’Entente, cette mission se situe dans la droite ligne du Protocole de la CEDEAO relatif au Mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité.

Les émissaires ont pour rôle de faire des recommandations à la classe politique et aux gouvernants, pour permettre une élection inclusive, transparente et crédible. Les membres auront des rencontres à compter de ce lundi 5 octobre 2020, avec le président Alassane Ouattara, le Premier ministre Hamed Bakayoko ainsi qu’avec des membres du gouvernement.

Des rencontres sont également prévues avec les responsables des institutions impliquées dans la conduite du processus électoral, notamment la Commission électorale indépendante (CEI) et le Conseil Constitutionnel; les représentations des principales ONG internationales, les organisations de la société civile, ainsi que les responsables des partis politiques de l’opposition et du pouvoir.


Ci-dessous le programme indicatif de la mission conjointe CEDEAO-UA-NU-UE




Articles les plus lus