En attente de son passeport, Laurent Gbagbo frappé par un malheur

En attente de son passeport, Laurent Gbagbo frappé par un malheur
Par K. Richard Kouassi
Publié le 30 novembre 2020 à 13:02 | mis à jour le 30 novembre 2020 à 13:37

Les nouvelles ne sont pas bonnes pour Laurent Gbagbo. L'ex-président ivoirien actuellement en attente de son passeport en vue de rentrer en Côte d'Ivoire vient d'être frappé par un malheur. Le fondateur du Front populaire ivoirien (FPI), on le sait, séjourne en Belgique depuis son acquittement par la Cour pénale internationale (CPI) le 15 janvier 2019.

Laurent Gbagbo perd un de ses colonels de l'armée

Laurent Gbagbo ne verra plus jamais le colonel-major Towaly Laurent Dasset. Cet homme qui avait occupé la fonction d'intendant des armées sous le régime des refondateurs de 2005 à 2011, a poussé son dernier soupir le vendredi 27 novembre après un arrêt cardiaque, rapportent des sources proches de sa famille. Il s'était exilé au Ghana depuis la chute de Laurent Gbagbo en avril 2011.

À l'annonce de la disparition de ce proche du "woody" de Mama, le chanteur Serges Kassy, établi en France depuis dix ans, a rendu un hommage au disparu. "Un haut cadre de l'armée de Côte d'Ivoire en exil depuis 10 ans au Ghana, en la personne du colonel major Dasset Towaly Laurent, vient de nous quitter depuis ce matin à 6 h, Côte d'Ivoire, de 2005 à 2011", a écrit le reggaeman sur sa page Facebook. L'auteur de la célèbre chanson "John Bri" a également rappelé que lors de son dernier séjour au Ghana, le défunt colonel l'avait reçu à son domicile pour un déjeuner.

Cette mauvaise nouvelle intervient au moment où Laurent Gbagbo attend fermement son passeport afin de regagner la terre de ses ancêtres qu'il a quittée le 29 novembre 2019. L'ancien chef d'État a introduit une demande de passeport auprès des autorités ivoiriennes. "Il nous a été indiqué que si la demande de passeport avait bien été transmise aux autorités ivoiriennes en Côte d’Ivoire, ces dernières n’y avaient, pour l’instant, donné aucune suite. Nous avons donc le regret de constater que Monsieur Alassane Ouattara refuse de faire délivrer un passeport ordinaire au Président Laurent Gbagbo dans le seul but de l’empêcher de rentrer en Côte d’Ivoire, et cela à des fins électoralistes", s'était indignée Me Habiba Touré, l'avocate de Laurent Gbagbo.

L'historien ivoirien qui rêvait d'obtenir un passeport diplomatique devrait en fin de compte se contenter d'un passeport ordinaire. Me Habiba Touré a précisé récemment que émissaires du ministère ivoirien des Affaires étrangères ont pris la photo et les empreintes de Laurent Gbagbo pour l'établissement de ce document administratif.


On a appris qu'Alassane Ouattara a tenté de négocier le retour de l'époux de Simone Gbagbo à Abidjan lui demandant d'adopter une position neutre dans la crise entre le pouvoir du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix) et l'opposition ivoirienne. Mais le numéro un ivoirien s'est heurté à un refus catégorique de Laurent Gbagbo qui refuse de négocier son retour sur les bords de la lagune Ébrié.






Articles les plus lus