Fin de parcours pour un "microbe" de 21 ans : Le message du CCDO

Le CCDO met aux arrêts un
Par K. Richard Kouassi
Publié le 04 janvier 2021 à 12:27 | mis à jour le 04 janvier 2021 à 12:27

Le CCDO (Centre de coordination des décisions opérationnelles) vient de mettre le grappin sur un jeune délinquant de 21 ans, communément appelé "microbe". Le malfrat qui fait partie d'un gang de malfaiteurs a été épinglé alors que lui et ses complices venaient d'agresser d’honnêtes citoyens au quartier Céleste d' Abobo. Les faits se sont déroulés dans l'après-midi du dimanche 3 janvier 2021.

Le CCDO traque les "microbes" à Abobo

Deux jours après avoir célébré le Nouvel An, les habitants du quartier Céleste d'Abobo ont vécu un véritable calvaire. Épuisés par les préparatifs des fêtes de fin d'année, ces "Abobolais" ont été surpris par une bande de jeunes délinquants, généralement désignés sous le terme "microbes". Il était environ 16 h 15 lorsque ces bandits ont jeté leur dévolu sur la population dudit quartier. Selon le Centre de coordination des décisions opérationnelles qui livre l'information, des individus ont vite fait d'alerter le CCDO. Les hommes du capitaine Yeo ne perdent pas de temps et lancent l'un de leurs équipages, le "raid 19", à l'assaut des scélérats.

Sur place, les éléments du CCDO parviennent à mettre la main sur le nommé Ladji, âgé de 21 ans. En réalité, cet adolescent est le chef de gang. Muni d'une arme blanche, l'indélicat blesse plusieurs personnes. Si ses acolytes ont réussi à prendre la poudre d'escampette, le meneur de la bande n'a pas eu cette chance. Notre source indique que le "microbe" a été conduit dans le commissariat le plus proche pour l'ouverture d'une enquête. Le CCDO n'a pas manqué de rappeler qu'en cas de besoin, les populations peuvent contacter ses services au 20 25 00 40.


La commune d'Abobo est très souvent sous la menace de "microbes" qui sèment la terreur sur leur passage. Les autorités compétentes ont lancé plusieurs opérations contre ces délinquants juvéniles au cours desquelles des arrestations ont été menées.






Articles les plus lus