Cameroun: Un policier tue un motard, la foule se révolte et le bat

Cameroun: Un policier tue un motard, la foule se révolte et le bat
Par K. Richard Kouassi
Publié le 21 janvier 2021 à 18:08 | mis à jour le 21 janvier 2021 à 18:08

Une scène dramatique qui s'est passée au Cameroun continue d'alimenter l'actualité. Un policier a tiré à bout portant sur un motocycliste le mercredi 20 janvier 2021 dans un marché. La foule en colère a passé le flic à tabac. Malheureusement, le conducteur de moto est décédé des suites de sa blessure.

Cameroun : Un conducteur de moto abattu en plein marché

Tout est parti d'une dispute entre un policier et une vendeuse au marché Mokolo, le plus vaste et le plus fréquenté de Yaoundé. Selon nos confrères d'Actu Cameroun, ce jour-là, un officier de police, célèbre pour ses abus de pouvoir et son gout prononcé pour le racket des usagers, renverse les marchandises d'une vendeuse. Surprise; la commerçante ne manque pas d'exprimer son mécontentement à l'agent de police. Celui-ci au lieu de s'excuser et poursuivre tranquillement son chemin va plutôt rudoyer la pauvre dame sous le regard impuissant des passants et des autres commerçants.

Cependant, un homme à moto refuse d'assister une minute de plus à la scène sans réagir. Il s'interpose entre l'officier de police et la marchande. Indigné, le policier reproche au motocycliste d'être intervenu, souligne notre source. Sans hésiter et sans aucune sommation, l'élément de la police se saisit de son arme et ouvre le feu à bout portant sur le protecteur de la vendeuse. La balle atteint mortellement le jeune homme à la tête. C'est la consternation au marché de Mokolo !


Les témoins de la scène, en colère, s'en prennent au policier et le rouent de coups. D'autres individus lapident le policier-meurtrier qui doit son salut à l'arrivée d'éléments du renseignement prévisionnel sur les lieux. Des gendarmes ont pu appréhender des personnes ayant participé à la bastonnade de l'officier de police. Aux dernières nouvelles, le policier serait dans un état très critique. Il est hospitalisé à l'hôpital central de Yaoundé.






Articles les plus lus