Le procureur Adou Richard a-t-il refusé de rencontrer Yodé et Siro?

Yodé et Siro tentent de rencontrer Adou Richard : Ce qui s'est passé
Par K. Richard Kouassi
Publié le 22 janvier 2021 à 11:03 | mis à jour le 22 janvier 2021 à 11:50

Yodé et Siro sont sans contexte les chanteurs zouglou les plus en vue du moment. Le duo a remporté le prix du meilleur groupe africain aux African Talents Awards, le samedi 26 décembre 2020. Cependant, la condamnation des deux chanteurs à un an de prison avec sursis par la justice ivoirienne pour "outrage à magistrat" demeure dans les mémoires.

Yodé et Siro: "Nous avons (...) cherché à rencontrer, sans succès, le procureur Richard Adou, à l’origine des poursuites contre nous"

L'affaire a fait grand bruit en Côte d'Ivoire. En concert à Yopougon, le dimanche 29 novembre 2020, Yodé et Siro ont lâché une bombe en direction du procureur de la République Adou Richard. Devant une foule en extase, Siro lui a parlé sans mettre de gants. "C’est quel pays ça ? Allez dire au procureur Adou Richard qu’un mort, c’est un mort. On ne passe pas son temps à chercher les petits Baoulés dans les villages pendant que les gens sont ici avec des marchettes et ils sont bien identifiés", a lancé Aba Sylvain Decavailles sans cligner des yeux.

Cette sortie de Siro a suscité une vague de réactions sur la toile. Dans la foulée, les zougloumen sont convoqués à la brigade de recherches de la gendarmerie nationale d'Abidjan-Plateau le 2 décembre 2020. À partir de cet instant, les choses vont aller très vite. Yodé et Siro sont gardés à vue. Les enfants de Gbatanikro, un quartier de la commune de Treichville, passent devant le juge et écopent d'un an de prison avec sursis assorti d'une amende de 5 000 000 de francs CFA chacun.


Il faut savoir que les transfuges du groupe Les Poussins Chocs ont bien voulu rencontrer le procureur Adou Richard afin d'échanger sur cette affaire. "Cette affaire est derrière nous. Nous appréhendons l’avenir de manière positive, malgré nos ennuis judiciaires. Nous avons confiance en la justice. Nous avons même cherché à rencontrer, sans succès, le procureur Richard Adou, à l’origine des poursuites contre nous", a confié Siro à Jeune Afrique au cours d'une interview.






Articles les plus lus