Football: Kolo Touré obtient la licence UEFA Pro et devient entraîneur

La Licence UEFA Pro en poche, Kolo Touré à l’assaut du Master International Player (MIP)
Par Eugène SAHI
Publié le 23 janvier 2021 à 22:31 | mis à jour le 23 janvier 2021 à 22:31

Kolo Touré obtient la licence UEFA Pro et devient entraîneur professionnel qui aspire à un profil international et participer à des événements tels que UEFA Champions League et UEFA Europa League.

La Licence UEFA Pro en poche, Kolo Touré à l’assaut du Master International Player (MIP)

Kolo Touré, champion d’Afrique 2015 avec les Éléphants de Côte d’Ivoire, se reconvertit en entraîneur international en décrochant la prestigieuse Licence UEFA Pro.

L’actuel entraîneur adjoint de Leicester qui a obtenu la Licence A en 2018, après la Licence B quelques mois plus tôt, vise désormais le Master International Player (MIP) qui consacre l’aptitude de son titulaire à exercer les fonctions de manager en administration du football.

’’J’envisage de passer le maximum de diplômes pouvant me permettre de disposer de suffisamment d’atouts pour exercer dans tout ce qui concerne le football, notamment la gestion des clubs, les médias, la santé etc’’, précise Kolo Touré.

Cette bonne nouvelle pour la famille Touré intervient alors que Yaya Touré, jeune frère de Kolo Touré, sans club depuis son départ de Qingdao Huanghai FC (D2 Chinoise) en novembre 2019, a lui aussi annoncé avoir entamé sa formation d'entraîneur en Europe, il y a quelques semaines.

Des entraîneurs africains déjà titulaires de la Licence UEFA Pro

Plusieurs entraîneurs africains ont déjà décroché en avril 2019 la Licence UEFA Pro, plus grand diplôme européen dans le football, dans le cadre d’une promotion organisée par L’Union belge de football sous la tutelle de l’UEFA.

Placée sous la direction du Belgo-Algérien Adel Amrouche, cette « promo » se compose des techniciens suivants : les Algériens Noureddine Ould Ali (sélectionneur de la Palestine) et Rachid Belhout (Al-Ahly Benghazi), les Marocains Merouane Kherbache, Lhbibani Redouane (Al-Khor, Qatar), Noureddine Moukrim (Anderlecht U19), Abdelaziz Kerkache (MC Oujda), Abdelouahed Bajait, Faouzi Jamal (Kawkab Marrakech) et Réda Hakem (MAS Fès), les Tunisiens Fathi Laabidi (Al-Najma, Bahreïn), Nasreddine Nabi (DC Motema Pembe) et Naoufel Bayoudh (Club Africain) et le Congolais Christian N’sengi Biembe Sese Seko, rapporte Orange football.

A l'instar de Kolo Touré et ceux énumérés ci-dessus, l'ancien capitaine de la Sierra Léone, Mohamed Kallon, qui a décroché la licence UEFA Pro, est conscient des difficultés et autres défis qui attendent les africains pour s'établir et travailler au plus haut niveau en Europe.

Dans un entretien avec BBC, Mohamed Kallon, âgé de 41 ans, s'exprime après avoir obtenu en Italie la plus haute qualification d'entraîneur de football européen, la licence UEFA Pro. L'ancien attaquant de l'Inter Milan et de Monaco veut contribuer par son action, à changer la perception des entraîneurs noirs.


"Je sais qu'il y a des obstacles à surmonter si je veux devenir entraîneur en Italie, car il est difficile pour un entraîneur noir d'y avoir un emploi", a déclaré M. Kallon à BBC Sport Africa.

“"Il est plus facile pour les ressortissants italiens d'obtenir un emploi d'entraîneur que les étrangers en raison de leur système. Le fait est que les entraîneurs noirs qualifiés ont du mal à trouver un emploi dans les grands clubs européens parce qu'ils ont l'impression qu'ils ne peuvent pas être performants au plus haut niveau. Il est temps que cette perception change et je veux faire partie de ce qui porte ce changement. Il faut que trois ou quatre entraîneurs noirs fassent une percée, et nous serons là”, a-t-il relevé.

Kallon a souligné qu'il a fallu du temps pour que les joueurs noirs s'établissent au plus haut niveau du football européen.

"Il n'y avait pas beaucoup de joueurs africains qui jouaient en Europe il y a 30 ou 40 ans, mais nous sommes arrivés à percer. Des joueurs comme George Weah, Samuel Eto'o, Didier Drogba, Abedi Pelé, pour n'en citer que quelques-uns, ont bien joué en Europe et nous ont fait connaître sur la scène mondiale. Nous l'avons fait en tant que footballeurs, maintenant nous devrions le faire en tant qu'entraîneurs. Changeons notre mentalité et la façon dont les gens nous perçoivent. Nous devons croire en nous-mêmes et nous dire que nous pouvons réussir et atteindre les plus hautes marches du podium", a ajouté Kallon.






Articles les plus lus