Alpha Condé débarque dans des régies et emporte des télévisions

Alpha Condé débarque dans des régies et emporte des télévisions
Par K. Richard Kouassi
Publié le 01 février 2021 à 18:40 | mis à jour le 01 février 2021 à 18:50

Alpha Condé l'avait annoncé à sa réélection. Il entend gouverner autrement à l'occasion de son 3e mandat à la tête de la République de la Guinée. Lundi 1er février 2021, à la suite de l'interdiction de l'utilisation des chaines de télévision dans les bureaux, le chef de l'État a effectué des visites surprises afin de s'assurer de l'effectivité de la nouvelle mesure.

Interdiction des télévisions dans les bureaux : Alpha Condé frappe fort

"Conformément à l’adresse à la nation du chef de l’État, je tiens à informer les travailleurs de l’administration publique que l’heure du démarrage des services dans tous les lieux de travail est fixée à 8heures00. Les visites privées sont interdites dans les heures de travail. L’utilisation des chaines télévisions sont interdites dans les bureaux pendant les heures de travail", déclarait le docteur Mamadou Ballo, le ministre guinéen de la Fonction publique dans la soirée du dimanche 31 janvier 2021. Il a également faire remarquer que "l’heure d’ouverture du travail aux jours ouvrables est fixée à 8h, plus de visites privées pendant les heures de travail et l’installation des chaines de télévision dans les bureaux est interdite".

Dans le souci de contrôler la mise en pratique de cette nouvelle mesure, Alpha Condé a décidé d'opérer une visite surprise dans certaines régies, notamment au budget, l'impôt, nous confie le site Africaguinée. Notre source laisse entendre que le président guinéen a frappé fort à la Direction nationale des impôts (DNI) où il a emporté des postes de télévision "accrochés dans les bureaux de certains responsables".


Lors de son adresse le weekend dernier à la Nation guinéenne, Alpha Condé a expliqué son ambition de "gouverner autrement". " "Gouverner autrement’", certes ce sont des hommes et des femmes sélectionnés sur la base de leurs compétences et de leur intégrité, mais, c’est surtout une méthode, une vision, des objectifs clairs et précis, un système d’évaluation-sanction, bref, c’est une autre façon de voir, de concevoir, de faire et de se comporter dans la société, l’État, l’administration publique : autres temps, autres mœurs !", a clarifié le chef de l'État.






Articles les plus lus