Musique: Mike Alabi fait ses adieux à Serge Beynaud

Mike Alabi: ‘’Considérons que nous sommes à l’an 1 de ma carrière’’
Par Mael Espoir
Publié le 03 May 2021 à 17:31 | mis à jour le 03 May 2021 à 17:31

Le chanteur ivoirien Mike Alabi, dans une vidéo postée sur sa page Facebook, a annoncé une importante nouvelle à ses fans.

Mike Alabi: ‘’Considérons que nous sommes à l’an 1 de ma carrière’’

L’artiste ivoirien Mike Alabi, après plus de 6 ans passés au sein du label Star Factory Musique de l’artiste coupé-décalé, Serge Beynaud, a décidé de voler de ses propres ailes. Dans une vidéo publiée sur sa page Facebook, il a informé ses fans qu’il ne fait plus désormais partie de l’écurie du mannequin des arrangeurs.

‘A tous mes canadiens (fanatiques), aujourd’hui, je prends un nouveau départ et j’ai plus que besoin de vous. J’ai donné tout ce que je pouvais jusque-là. Aujourd’hui, je suis prêt à donner encore, et même au-delà. Considérons que nous sommes à l’an 1 de ma carrière… Je vous annonce officiellement que je ne suis plus membre du label Star Factory. 5 années d’apprentissage, de soutien indéfectible, merci infiniment pour la force grand frère Serge Beynaud’’, a-t-il indiqué, précisant avoir mis sur pied son propre label qu’il a baptisé Alabi family.

Mike Alaby a récemment vanté les qualités de son désormais ex-producteur. " Nous sommes très proches. Serge Beynaud, c’est un homme en or. Les personnes qui fréquentent Beynaud, pourront vous dire qu’il a vraiment la main sur le cœur. Au-delà d’être un producteur, c’est une personne qui donne des conseils, qui nous écoute. Lorsqu’une personne investit sur toi, elle se donne le droit de t'imposer certaines choses. Le mec, lui, ne t’impose rien mais nous laisse faire les choses comme nous les sentons. De plus, il est toujours impliqué dans nos problèmes de familles, décès de proches, autres malheurs. Nous sommes conscients qu’on ne lui apporte pas grand-chose pour l’instant, mais le plus important pour lui, a-t-il dit, un jour, c’est de nous voir réaliser nos rêves'', avait témoigné l’auteur du titre ''C'est l'arrivée qui compte''.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus