Immigration : Donald Trump traite de "merdes" les pays pauvres

Donald Trump traite les pays pauvres de pays de merde

Le président américain Donald Trump n’est plus à un dérapage près et ce sont les pays africains qui en font l’expérience cette fois. L’ immigration aux États-Unis de ressortissants de ces pays n’est pas souhaitée par le président américain, lequel s’est fichu du politiquement correct pour assener ses vérités sur ses pays aux sénateurs venus évoquer la politique d’immigration des USA avec lui.

Donald Trump ne veut pas d’une immigration de noirs aux États-Unis

Des sénateurs républicains et démocrates ont répondu à une invitation à la Maison-Blanche pour évoquer la politique d’immigration des États-Unis avec le président Donald Trump et son équipe. Lorsqu’il a pris la parole pour répondre au républicain Lindsey Graham et au démocrate Richard Durbin, lesquels ont évoqué l'accueil de ressortissants de pays pauvres, du Salvador ou d'Haïti, le 45e président des États-Unis a prononcé des mots injurieux pour désigner ces pays.

«Pourquoi fait-on venir ici tous ces gens de pays de merde? », a interrogé Donald Trump avant d’expliquer que son pays avait plus d’intérêt à recevoir des immigrés norvégiens. «Quel besoin avons-nous d'Haïtiens en plus? », aurait renchéri Trump avant de lancer : « Qu'on les vire.»

Les sénateurs présents étaient choqués par l’attitude de leur mal élevé de président. Certains ont donc fait filtrer ses propos dans la presse, dont le Washington Post. La Maison-Blanche a aussitôt répondu à la publication de ce média par un communiqué qui sonne comme une confirmation des propos attribués au président américain.

Ce communiqué signé de Raj Shah, jeudi soir, dit que : «Certains politiciens de Washington préfèrent se battre pour des pays étrangers, mais le président se battra toujours pour les Américains. Comme d'autres pays ayant adopté un système d'immigration au mérite, le président Trump se bat pour une solution permanente qui renforce notre pays en accueillant ceux qui peuvent contribuer à notre société, à la croissance de notre économie et s'assimiler à notre grande nation.»

Les propos de Donald Trump choquent l' Amérique

Les réactions se multiplient depuis, notamment avec la sortie de Cedric Richmond, chef du Black Caucus à la Chambre. Pour lui, le propos de Donald Trump est «une nouvelle preuve que son programme de ‘rendre sa grandeur à l'Amérique' consiste en réalité à rendre sa blancheur à l'Amérique.»

D’origine haïtienne, la républicaine de l'Utah, Mia Love s’est insurgée contre les propos du président. Elle trouve ces «remarques cruelles, clivantes, élitistes qui contredisent les valeurs » des États-Unis.

Les affirmations du président américain s’inscrivent dans la droite ligne des révélations faites fin décembre par le New York Times. Selon ce quotidien, Donald Trump aurait affirmé que les Haïtiens sont tous atteints du « sida ». Une fois admis aux USA, les Nigérians «ne retourneront jamais dans leurs huttes», aurait aussi ajouté cet individu qui n’est donc pas à son coup d’essai dans l’expression de son mépris pour les personnes de couleur noire.

20:03

Le président du Parti africain pour la renaissance nationale (Parena), Tiébilé Dramé, a accusé […]

19:54
Alternance 2020 en faveur du PDCI, Ouattara dit niet à Bédié

Alternance 2020 en faveur du PDCI, Ouattara dit niet à Bédié

Alors qu'Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié militent pour la création d'un parti unifié, […]

18:14
Quand la CPI assume fièrement ses interventions en Afrique

Quand la CPI assume fièrement ses interventions en Afrique

Taxée de justice des Occidentaux orientée contre les Africains, la CPI assume fièrement ses […]

18:04
Le stade de Yamoussoukro va coûter 47 miliards FCFA

Le stade de Yamoussoukro va coûter 47 miliards FCFA

Le futur stade municipale de Yamoussoukro, capitale politique ivoirienne (centre du pays) coûtera […]

15:53

Logée à la 81e place mondiale en 2017, la Cote dIvoire, 82e en 2018, a perdu une place au […]

+